Menu
S'identifier

L’aéroport de Bruxelles renforce ses capacités logistiques

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 12.03.2018 | Dernière Mise à jour : 12.03.2018

L'aéroport de Bruxelles va réaliser des investissements "substantiels" dans de nouveaux bâtiments, mais aussi réhabiliter des installations plus anciennes.

Crédit photo Aéroport de Bruxelles

L’aéroport de Bruxelles va construire 100 000 m2 de bâtiments logistiques. Montant de l’opération : 100 millions d’euros sur 3 ans.

Se revendiquant deuxième plaque tournante logistique belge pour le commerce international après le port d’Anvers, l’aéroport de Bruxelles vient  d’annoncer la construction de 100 000 m2 de bâtiments logistiques au sein de sa zone de fret Brucargo.

Un projet pour lequel il investira 100 millions d’euros sur les trois prochaines années. “Ces investissements s’avèrent extrêmement importants pour le paysage logistique de la Belgique et cadrent parfaitement avec notre Vision stratégique pour 2040”, assure Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport Company, dans un communiqué de presse.

D’autres projets en cours

Le projet prévoit des investissements dans de nouveaux bâtiments ultramodernes. Un site de 50 000 m2 sera ainsi construit dans la zone ouest de Brucargo, principalement pour Kuehne+Nagel, Dnata et WFS, qui assureront le transport, le conditionnement et le stockage provisoire de fret. "La nouvelle infrastructure sera aussi spécifiquement adaptée pour la manutention de marchandises de valeur et sensibles à la température comme les produits pharmaceutiques", indique l’aéroport.

L'aéroport prévoit aussi de réhabiliter des plusieurs bâtiments de handling existants, notamment celui dans lequel opère la société de handling Swissport, qui sera converti en espaces de stockage et en bureaux. 

Un bâtiment pour les biens de grande valeur

L’aéroport envisage aussi l’ouverture d’un nouveau bâtiment dédié au transport spécifique des biens de grande valeur en 2019 pour le compte du transporteur de fonds et de valeurs Brink's.

Enfin, il prévoit la mise en place d’un poste d'inspection exclusif de 2 000 m2, aménagé en différentes zones de température et/ou de lumière, pour l’accueil temporaire et le transport de diverses espèces animales.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format