Menu
S'identifier

L’aéroport de Bruxelles a connu un exercice 2019 difficile

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 20.01.2020 | Dernière Mise à jour : 20.01.2020

La grève nationale du début d’année et le ralentissement du commerce mondial ont sensiblement fait baisser ses tonnages.

Crédit photo Brussels Airport

Brussels Airport n’a pas enregistré une sixième année de croissance consécutive de son trafic fret en 2019. La grève nationale du début d’année et le ralentissement du commerce mondial ont sensiblement fait baisser ses tonnages. Le différentiel avec son homologue de Liège n’en est que plus important, ce dernier ayant, de son côté, battu son record de trafic. 

L’aéroport de Bruxelles a connu un exercice contrasté en 2019. S’il a battu un nouveau record de trafic passagers à 26,360 millions (en croissance de 2,7 %), il a, en revanche, sévèrement reculé au plan de son activité fret.

La baisse, supérieure à celle qu’ont connu les principaux aéroports européens s’est, en effet, établie à 7,9 %. Les tonnages traités n’ont donc dépassé que marginalement le cap du demi-million de tonnes à 500 702 tonnes très précisément. 

Fort recul du tout cargo

Plus en détail, c’est le trafic transporté à bord d’avions tout cargo qui a le plus souffert l’année passée. Le recul a été de 6 % à 206 707 tonnes. Le trafic acheminé en soute, a, pour sa part, régressé dans de moindres proportions. La baisse s’est établie à 2,5 % et 158 435 tonnes. Le fret camionné a également été largement impacté par le ralentissement des échanges économiques mondiaux. À 166 518 tonnes, la baisse a été de 11,5 %. 

Commentant ces résultats, l’aéroport de Bruxelles note que "les volumes tout cargo, secteur plus sensible aux fluctuations du marché, connaissent la plus forte baisse (- 15,9 %). Les services express (- 6 %) ont également subi une diminution en termes de tonnage pour la première fois depuis des années, principalement en raison de la grève nationale de février et de la situation chez Skeyes (chargée du contrôle du trafic aérien – NDLR) durant le premier semestre 2019." 

Un rebond en fin d’année

Pour autant, la plateforme a bien terminé l’année. En décembre dernier, les volumes cargo transportés ont augmenté de 1,6 % d’une année sur l’autre pour atteindre 63 112 tonnes. Cette hausse a plus volontiers concerné le fret transporté en soute à bord des avions passagers (+ 3,5 %) ainsi que celui lié aux vols de fret express (+ 7,3 %). 
Le trafic tout cargo a, pour sa part, réussi à se stabiliser grâce au pic important de fin d’année, aux nombreux vols supplémentaires mis en place ainsi qu’à l’ouverture d’un service bi-hebdomadaire sur Chengdu par la compagnie chinoise Sichuan Airlines. Toujours en décembre, le fret camionné a continué de reculer, la baisse étant de 4,2 %. 

Enfin, et alors que l’aéroport pense renouer avec une croissance durable d’ici à quelques mois, le différentiel entre les deux premiers aéroports belgesLiège et Bruxelles – s’est très nettement accru au profit du premier en 2019. Alors que le différentiel de tonnage était de l’ordre de 328 000 tonnes en 2018, il a dépassé les 400 000tonnes l’année passée. 

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format