Menu
S'identifier

L’activité cargo d’Air France KLM décline en 2019

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 28.02.2020 | Dernière Mise à jour : 28.02.2020

La recette unitaire par tonne kilomètre offerte a baissé de 8,9% en 2019.

Crédit photo OC

Air France KLM n’a pas été en mesure de maintenir son trafic cargo dans le vert en 2019. La faute en incombe à une conjoncture mondiale dont la dégradation s’est accélérée au cours du dernier trimestre de l’exercice. 

Le groupe Air France KLM n’a pas été en mesure de rééditer ses bonnes performances cargo de 2018 l’année passée. L’environnement économique mondial peu porteur ainsi que la surcapacité qui en a découlé a provoqué des baisses de trafic. Celles-ci se sont même accentuées à compter du quatrième trimestre 2019. 

Un quatrième trimestre fort impactant 

Les tonnages transportés se sont finalement inscrits en baisse de 2,3 % à 1,110 million de tonnes (Mt). Le trafic exprimé en tonnes/km (t-km) a reculé dans des proportions similaires à 8,467 milliards (- 2,2 %). Comme les capacités ont, dans le même temps, crû de 1,7 %, le taux de chargement a baissé de 2,3 % à 58 %. 
Du côté des revenus, et signe d’une pression intense sur les prix, la perte de chiffre d’affaires a finalement été de 5,9 % à 2,153 milliards d’euros  (Md€),. Le dérapage s’est même accentué à compter du quatrième trimestre de 2019. La chute a été de 12 % à 559 millions d’euros (M€),seulement. Décembre 2019 était, alors, le quatorzième mois de baisse consécutif de la demande lié à la fois à la persistance des incertitudes géopolitiques et des tensions commerciales, surtout au départ de l’Asie. Et comme si cela ne suffisait pas, le groupe a observé un déclin important de la demande de l’industrie automobile

Pire trafic depuis dix ans

Commentant ces résultats, le groupe franco-néerlandais a indiqué que "la hausse importante des capacités cargo en 2019 a conduit au pire trafic depuis 10 ans, avec des acteurs qui ont profité de la bonne performance du marché au second semestre 2017 et en 2018 pour augmenter leurs volumes disponibles, entraînant une importante surcapacité, notamment sur les routes d’Amérique du Nord."  

Air France KLM va donc devoir continuer de se battre pour maintenir ses parts de marché en 2020. Un nouveau plan d’action pour 2020 a même été établi afin de générer des recettes supplémentaires, sans plus de précisions toutefois à ce stade. 

Opérations suspendues vers la Chine

En attendant, la spirale baissière vers la Chine n’est pas près d’être enrayée, les opérations vers ce pays ayant été suspendues en février-mars 2020 pour cause de coronavirus (Covid-19). Cela aura donc un impact sur les coefficients d’occupation – toujours sous pression – et sur la recette unitaire au cours du premier semestre 2020. 
Finalement, la seule bonne nouvelle pourrait résider dans la chute des cours du pétrole. La facture carburant 2020 est, selon le groupe, "attendue en baisse de 300 M€ par rapport à 2019 à 5,2 Md€, sur la base de la courbe à terme du 14 février 2020."  Sans conteste, l’année 2020 pourrait être une année encore plus difficile pour Air France KLM et ses concurrents que ne l’a été 2019.   

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format