Menu
S'identifier

Fret aérien : la première place de DHL est challengée

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 05.07.2021 | Dernière Mise à jour : 02.07.2021

Le chiffre d’affaires de DHL a même continué de progresser, pour s’établir à 28,453 milliards de dollars.

Crédit photo Olivier Constant

Les vingt-cinq premiers transitaires mondiaux de fret aérien ont vu leur trafic à nouveau reculer en 2020. Mais en enregistrant une baisse moindre que celle de son plus proche concurrent, DHL a réussi à conforter sa place de numéro 1 mondial. Celle-ci devrait toutefois être remise en jeu à brève échéance.

C’est une seconde année consécutive de baisse des tonnages transportées qu’ont dû supporter les vingt-cinq premiers transitaires mondiaux de fret aérien en 2020. À 15 180 359 tonnes (t), et selon des données chiffrées compilées par le consultant Armstrong & Associates, Inc, la baisse est de 1,5 % par rapport à l’exercice précédent. Ce recul est à mettre en parallèle avec les - 7,8 % enregistrés en 2019.

Plusieurs facteurs

Sans surprise, ces résultats traduisent l’impact du Covid-19 et la poursuite du ralentissement économique mondial. Conséquemment, sur les dix premières compagnies du classement, seules deux d’entre elles ont échappé à un recul.

Plus en détail, et malgré une baisse de 12,1 % des tonnages à 1 667 000 t, DHL a réussi à maintenir sa place de numéro 1 mondial. Son chiffre d’affaires a même continué de progresser pour s’établir à 28,453 milliards de dollars. Cette hausse de 4,21 % illustre la montée des prix du fret aérien sur fonds de raréfaction de l’offre, qui a pâti de la disparition quasi complète des vols internationaux transportant du fret en soute à bord des avions passagers. Le problème a toutefois été en partie résolu en transformant momentanément des avions passagers en avions cargo. Cela a donné naissance aux Preighters.

Kuehne + Nagel grossira de 750 000 t annuelles

La place de numéro 1 mondial de DHL n’a pas… encore été remise en cause par Kuehne + Nagel puisque ce groupe suisse a vu son trafic chuter de 12,8 %, à 1 433 000 t. Mais cette situation devrait vraisemblablement évoluer à court terme, en prolongement de la prise de contrôle du Chinois Apex Logistics International (7e au classement mondial, avec un gain de quatre places au cours de l’exercice 2020) intervenue en mai 2020. Kuehne + Nagel grossira donc d’un coup de 750 000 t annuelles une fois l’intégration réalisée.

En revanche, DSV Panalpina a fait son apparition dans le top 3 en progressant de près de 20 %, à 1 272 405 t

Bolloré Logistics à la neuvième place

Le groupe allemand DB Schenker a pour sa part reculé d’une place, avec une baisse de 7,8 % (1 094 000 t).

Apparaissant au cinquième rang, UPS a tangenté le million de tonnes acheminées en progressant de 2,4 %.

Enfin, Bolloré Logistics, désormais neuvième, a reculé d’une place en prolongement d’une baisse de 9,5 % de ses tonnages, à 574 000 t.

Dans la seconde partie du tableau, la meilleure progression est à mettre au crédit de la compagnie Kerry Logistics (Hong Kong). Ses 20,6 % de croissance à près de 500 000 t lui ont permis de s’emparer de la treizième place mondiale.

Autre groupe français, Geodis occupe à présent la vingtième place. Il a terminé l’année 2020 en recul de 5,7 %, à 290 506 t.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format