Menu
S'identifier

Flying Whales veut commencer à exploiter ses dirigeables de fret lourd en 2022

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 24.06.2019 | Dernière Mise à jour : 24.06.2019

Déjà actionnaire stratégique de l’entreprise, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine devient un partenaire de premier plan dans le développement industriel de ce programme.

Crédit photo Flying Whales

Lors du salon du Bourget qui s'est achevé le 23 juin, le français Flying Whales a indiqué qu’il allait implanter son usine d'assemblage en Nouvelle-Aquitaine. Le premier dirigeable de fret lourd (60 tonnes) devrait assurer sa première mission en 2022 dans les forêts françaises.

L’entreprise française Flying Whales, qui entend développer et exploiter des dirigeables pour le transport de charges lourdes, a indiqué lors du salon du Bourget le 19 juin qu’elle allait implanter sa première usine de construction en région Nouvelle-Aquitaine. Déjà actionnaire stratégique de l’entreprise, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine devient un partenaire de premier plan dans le développement industriel de ce programme aéronautique de grande échelle.

Cette implantation, dont l’emplacement sera dévoilé dans quelques semaines, devrait s’assortir de 200 à 300 emplois directs. L’aéronef, baptisé LCA60T, sera l’un des dirigeables les plus gros au monde (150 mètres de long, 40 mètres de haut et 60 mètres de large). Il est destiné au transport de charges lourdes avec une capacité d'emport de 60 tonnes. Les premiers exemplaires sont attendus pour 2022.

Moins cher qu’un débardage par hélicoptère

Conçu originellement pour répondre aux besoins de l'Office National des Forêts (ONF) pour l'extraction de bois en zone difficile d'accès, le LCA60T possède des capacités de chargement et déchargement en vol stationnaire. "Nous allons commencer progressivement par expérimenter ce dispositif dans les Alpes puis probablement dans les Pyrénées et en Guyane. Ensuite, tout dépendra du marché du bois et du besoin de la filière",prévoit ainsi Benoit Fraud, directeur commercial bois et services de l’ONF. "Avec une vitesse de 100 km/h maximum, notre dirigeable pourra extraire les grumes d’arbres des zones difficiles d’accès, comme les montagnes. Cette solution s'avérera nettement moins cher qu’un débardage par hélicoptère", indique Romain Schalck, en charge du développement chez Flying Whales.

L’aéronef est censé éviter un ballet d’hélicoptères et doit permettra aussi de s’affranchir du transport routier. Sa première mission est attendue pour la fin 2022 dans les forêts françaises. Flying Whales vise une production en série avec plus d’une centaine de dirigeables construits dans les dix prochaines années et va tenter de se diversifier en couvrant d’autres problèmes de logistique et d'enclavement. Flying Whales, compte à son capital l'Onera (Office national d'études et de recherches aérospatiales), un consortium d'industriels français de l'aéronautique, l'ONF, l’avionneur chinois Avic, la région nouvelle Aquitaine et Bpifrance.

Garantir le maintien en position

L’opérateur de dirigeable a profité du salon du Bourget pour officialiser son partenariat avec le groupe ADF, spécialiste en ingénierie et services à la production industrielle. Ce dernier va développer une superstructure mobile innovante de 30 mètres de hauteur qui permettra de garantir le maintien en position du dirigeable pour son départ et son retour de vol, tout en assurant le mouvement de celui-ci entre son bâtiment de stockage et son aire de lancement. Cet "airdock" sera en mesure de communiquer automatiquement avec son environnement (bâtiment, aéronef, pilote, moyens sols) et d’acquérir les conditions météorologiques du jour afin de garantir la sécurité des biens et des personnes lors de ces mouvements.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format