Menu

E-COMMERCE

Vente-privée à la recherche du "juste" emballage

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 04.12.2015 | Dernière Mise à jour : 16.08.2017

Image

Pour chaque produit vendu au détail sur le site, Vente-privée.com doit trouver le "juste" emballage afin que le produit commandé arrive intact chez le client.

Crédit photo © vente-privee.com - Luca Nicolao - Architecte DPLD : A. Charlet

Auteur

  • Marie-Noëlle Frison

Frédéric Beltoise, directeur supply chain de Vente-privée.com, a détaillé les dernières innovations de l'entreprise en matière d'emballage à l'occasion de la présentation des résultats du 15è observatoire de l'emballage.

"On n’envoie pas un pot de sauce tomates à un hypermarché comme on l’expédie à un particulier !" C’est en partant de cet exemple très visuel du pot de sauce tomate mal emballé arrivant cassé chez le client final que Frédéric Beltoise, directeur supply chain de Vente-privée.com, a illustré le casse-tête de l’emballage pour un e-commerçant. "Les sites de vente en ligne ont des réflexions, des problématiques, des attentes bien plus complexes en termes d’emballage que le retail canal historique", a-t-il insisté le 1er décembre 2015, lors de la présentation des résultats du 15e observatoire de l’emballage.

Que peut supporter le consommateur ? Peut-il accepter de recevoir une paire de chaussures sans sa boîte ? Tolèrerait-il de recevoir un jeu de Trivial Pursuit dans une boîte abîmée ? Pour chaque produit vendu au détail sur le site, la mission de Frédéric Beltoise consiste donc à trouver le "juste" emballage. Ni trop, ni pas assez. Juste ce qu’il faut pour que le produit soit protégé et délivré intact au client.


Une "jolie coiffe rose" pour l'impact marketing

Pour limiter la casse sans suremballer tout en faisant de la réception du colis une expérience agréable pour le consommateur, Vente-privée.com a décidé d’innover. Ainsi, depuis une petite année, les "membres" de Vente-privée reçoivent leurs commandes dans un colis orné d’une "jolie coiffe rose". Résultat : "aucun surcoût mais un impact marketing fort !".


Éviter de transporter de l'air...

Plus pragmatique, le soldeur sur Internet va tester d’ici la fin de l’année 2015 l’expédition de chaussures sous film plastique, sans la boîte. "Éviter d’expédier un carton dans un carton et envoyer le moins d’air possible", tel est l’objectif du directeur supply chain, qui a par ailleurs travaillé en synergie avec les services commercial et marketing pour expliquer le nouveau procédé aux consommateurs.

"La pédagogie est très importante. Si on explique les choses comme il se doit, les clients devraient s’accommoder de ces changements". 

Toujours pour réduire le vide (et les coûts !), le déstockeur a également décidé d’expédier ses articles textiles non plus dans des cartons mais dans des enveloppes, "une technologie déjà utilisée par La Redoute".


Chargement des colis en vrac dans les camions

Pour rationaliser son budget emballage, Frédéric Beltoise s’inspire enfin de ce qu’il a mis en place dans ses précédentes fonctions à La Fnac et qui se pratique déjà aux États-Unis : le chargement des colis en vrac dans les camions.

"Ce process de chargement automatique à l’aide d’un bras articulé, sera mis en place de façon massive sur notre site de Lyon 1 en juillet 2016", précise Frédéric Beltoise. "On n’économise pas forcément sur le remplissage du camion mais sur la main d’œuvre liée à la manutention". L’emballage dans la supply chain d’un e-commerçant est donc bien plus stratégique qu’il n’y paraît au premier abord…

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format