Menu

TECHNOLOGIES

Un consortium aquitain va expérimenter le transport de sang par drones

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 14.10.2015 | Dernière Mise à jour : 21.08.2017

Image

Le projet du consortium Drones for life est d'effectuer du transport d’échantillons biologiques et de médicaments entre les différents centres hospitaliers bordelais.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Yann Buanec

Le congrès mondial ITS, dédié aux transports intelligents, s'est tenu du 5 au 9 octobre 2015 à Bordeaux. Parmi les innovations présentées, on a pu découvrir des drones capables d’assurer du transport de produits de santé. Voire même de réaliser un inventaire de plateforme logistique.

Le transport tel qu’il se présentera dans quelques années pouvait se découvrir la semaine dernière à Bordeaux. Le congrès mondial ITS (Intelligent Transportation Systems) a permis à 10 000 experts et professionnels de faire un point sur les technologies les plus avancées. Et donc d’imaginer à quoi ressemblera la mobilité des biens et des personnes dans quelques années. Les entreprises les plus en pointe sur le sujet étaient bien évidemment présentes : PSA, Orange Business Services, Continental, Toyota… Mais aussi des PME et des start-up hébergées sur les stands de leur pays d’origine, régions ou pôles de compétitivité. C’est ainsi que le consortium Drones for Life est parvenu à se faire une place au sein d’ITS, sur l’espace réservé par le conseil régional d’Aquitaine.

Un consortium composé de six membres

Le groupement Drones for Life est constitué de six membres : le CHU de Bordeaux, le spécialiste du diagnostic biologique Abbott, l’éditeur de logiciels applicatifs BeTomorrow, l’intégrateur de drones applicatifs Sysveo, la Direction de la sécurité de l'aviation civile du Sud-Ouest et le cluster aquitain des systèmes de drones Aetos. Leur projet : effectuer du transport d’échantillons biologiques et de médicaments entre les différents centres hospitaliers bordelais. "L’idée est d’effectuer toutes les heures une rotation d’un hôpital à un autre avec un drone qui embarquerait 500 g de sang et 500 g de médicaments, explique Clément Alaguillaume, Pdg de Sysveo. Tout cela doit se faire de façon automatisée, sans intervention humaine."

Lancement dans un peu plus d’un an

Le consortium prévoit de lancer son expérimentation fin 2016 ou début 2017, pour une durée de 24 mois. "La direction générale de l'aviation civile est associée au projet et devrait nous donner toutes les autorisations nécessaires pour effectuer ces vols", déclare Clément Alaguillaume. Selon ce dernier, Drones for Life a attiré l’attention de plusieurs autres centres hospitaliers qui souhaitent également étudier un projet. Et le Pdg de Sysveo ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin : "Les applications liées à la logistique sont variées. Notre drone est capable de réaliser l’inventaire d’une plateforme. Il suffit de solutionner la contrainte du vol indoor, en virtualisant l’espace à explorer. La drone n’a alors plus qu’à passer devant les racks pour visualiser les codes à barres".

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format