Menu

LOGISTIQUE URBAINE

Un an plus tard, où en sont les projets de logistique urbaine durable de la Ville de Paris ?

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 22.04.2016 | Dernière Mise à jour : 27.05.2017

Image

Lancé en mars 2015, l'appel à projets "Logistique urbaine durable" de la Ville de Paris se concrétise petit à petit.

Crédit photo © Paris&Co

Auteur

  • Éloïse Leydier

22 projets de logistique urbaine durable avaient été retenus suite à l’appel lancé par la Ville de Paris en mars 2015. Quelques mois après leur présentation publique, que sont-ils devenus ?  

La Ville de Paris et Paris&Co, agence de développement économique de Paris, lançaient, voici presque un an jour pour jour, un appel à projets d’expérimentation "Logistique urbaine durable". En septembre 2015, 22 solutions innovantes étaient retenues pour une mise en situation réelle sur le territoire francilien.

Depuis, deux dossiers sont en phase de test, et une autre dizaine devrait voir le jour d’ici l’été, selon Sabine Romon, directrice expérimentation de Paris&Co, dont la mission est d’identifier, en partenariat avec les services de la ville, des terrains d’expérimentations pour les porteurs de projets.

Deux projets en cours

Les entreprises susceptibles de servir de "territoires" à ces innovations avaient préalablement été contactées parmi les signataires de la charte "logistique urbaine" de la Ville de Paris. Ainsi deux projets ont pu rapidement voir le jour :

  • Coursierprivé.com, présenté par MPW Transport, avec le soutien de Franprix, dans la catégorie "Livraison", propose une plate-forme en ligne de livraison immédiate et professionnelle, avec suivi en temps réel du coursier et tarification kilométrique ;

  • Shippeo, en association avec Cereza et avec le soutien de Monoprix, lance une solution de gestion du transport routier permettant, à partir d’une application smartphone, de fluidifier et optimiser les livraisons de marchandises.

En attente d'autorisations

12 autres projets, parmi les 22 retenus, sont annoncés par Paris&Co "en cadrage", car ils nécessitent encore quelques ajustements pour entrer en phase d’expérimentation. On peut ainsi citer Bil Station, porté par la société Libner, adossé à un autre projet, Parismart de Urbismart, qui propose l’utilisation d’un camion faisant office d’entrepôt mobile, duquel un véhicule électrique portant 800 kg de marchandises sortirait pour aller livrer différents commerces du centre-ville, après mutualisation des flux dans un bâtiment périurbain.

Pour ce dossier, il reste encore à trouver les zones où le véhicule pourra se garer, ainsi que la signalétique nécessaire, avant le test grandeur nature dans les rues de Paris. Également en cours d’instruction, Martin Brower, prestataire de McDonald's, attend les dernières autorisations de l’État pour pouvoir faire circuler un camion utilisant un biocarburant issu d’huiles de friture.

De nouvelles expérimentations d'ici l'été

"Une grande majorité de ces projets devraient entrer en phase de test d’ici l’été", espère Sabine Romon. Pour la Ville de Paris, l’objectif est de favoriser l’émergence de solutions innovantes pour une logistique urbaine respectueuse de l’environnement, en mettant en relation différents acteurs : entreprises, institutions, chercheurs et administration publique. La durée de chaque expérimentation sera de 6 mois suivant la réalisation concrète, renouvelable une fois.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format