Menu

INTERVIEW

Spartoo.com : "La logistique est le véritable enjeu de notre métier"

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 29.09.2015 | Dernière Mise à jour : 27.06.2017

Image

Paul Lorne, DG de Spartoo.com

Crédit photo © Pierre Jayet

Auteur

  • Françoise Sigot

Spartoo.com, spécialiste de la vente en ligne de chaussures, vient de créer sa filiale logistique, ceci en marge de la refonte de son modèle de vente. Il s'appuiera, dès le 1er octobre 2015, sur un entrepôt géré en interne. Explications de Paul Lorne, Dg du groupe en charge de la logistique.

Logistiques Magazine : Vous achevez la réorganisation de l’activité logistique, faut-il y voir un lien avec l’ouverture des boutiques ?

Paul Lorne : Pas du tout. Simplement, nous internalisons notre logistique parce que nous souhaitons avoir la main sur ce domaine qui est le véritable enjeu de notre métier, puisque nous envoyons chaque année plus de 3 millions de colis en Europe. Nous souhaitons avant tout optimiser l’expérience client. Cela dit, notre nouvel entrepôt, opérationnel dès le 1er octobre 2015, traitera aussi bien les commandes passées sur Internet que celles destinées au réseau des 4 boutiques actuellement ouvertes. D’ici fin novembre, nous aurons 10 points de vente et à horizon 2017, nous devrions compter une cinquantaine de boutiques.

L. M. : Concrètement, par quoi passe cette nouvelle organisation logistique et quels sont ses objectifs ?

P. L. : Nous venons de créer Toolog, filiale à 100 % de Spartoo, elle prendra désormais en charge toute la logistique du groupe. En parallèle, nous venons de louer un entrepôt de 23 000 m2 à Saint-Quentin-Fallavier, dans lequel nous avons réalisé environ 5 millions d’euros d’investissements pour l’aménager. Notre objectif est bien évidemment d’améliorer nos délais de livraison, mais aussi de personnaliser nos envois avec des cartons estampillés à notre marque. Avec ce nouvel outil, les commandes passées avant 15 heures partiront le jour même. Concrètement, cet entrepôt va petit à petit monter en puissance, puisque nous poursuivons notre collaboration avec notre prestataire actuel Viapost jusqu’en février 2016. À terme, le centre de préparation de commandes de Saint-Quentin-Fallavier sera donc notre seule et unique base en France. Elle a été pensée pour pouvoir accompagner notre croissance au moins sur les 10 prochaines années. Une centaine de personnes travailleront en permanence dans cet entrepôt dont l’effectif montera à 200 en période de soldes. En ce qui concerne les équipements, nous avons choisi de travailler avec le WMS développé par BK Systems. Notre entrepôt sera par ailleurs le premier entrepôt de e-commerce équipé en RFID. Chaque produit entrant sera donc doté d’une puce. Enfin, nous avons opté pour des techniques de picking classiques, nous ne sommes pas sur un système "goods to man".

L. M. : En marge de la logistique qui est donc désormais filialisée au sein de Toolog, vous avez aussi créé une autre filiale, Toopost. Quelle est sa vocation et son ambition ?

P. L. : Toopost est en fait la filialisation d’une activité que nous avons toujours réalisée en interne, à savoir l’organisation du transport à l’international. En effet, Spartoo réalise une part significative de ses ventes à l’étranger. Nous avons donc très vite été confrontés au défi d’organiser nos livraisons hors de France. Nous avons ainsi développé une véritable expertise en la matière. De fait, chaque jour, plusieurs transporteurs acheminent nos commandes vers les hub de nos prestataires internationaux et, compte tenu des volumes importants que nous traitons, nous avons pu négocier des tarifs très compétitifs avec le réseau de nos prestataires étrangers. Désormais, nous souhaitons valoriser ce savoir-faire en le mettant au service d’autres entreprises que Spartoo, c’est pourquoi nous avons créé Toopost il y a maintenant huit mois. La montée en puissance de cette activité est aussi liée à l’ouverture de notre "marketplace". Avec Toopost, nous allons pouvoir accompagner nos meilleurs marchands à l’étranger. Notre ambition est d’avoir une base de clients opérationnels d’ici à la fin de l’année et de réaliser 3 à 5 millions d’euros de chiffre d’affaires avec Toopost en fin d’année prochaine.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format