Menu

Résultats

SNCF Logistics : l'amende infligée dans la messagerie plombe les comptes 2015

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 11.03.2016 | Dernière Mise à jour : 30.04.2017

Image

Geodis représente environ 70% du chiffre d'affaires de SNCF Logistics.

Crédit photo © Geodis

Auteur

  • Anne Kerriou

SNCF Logistics a dégagé une marge opérationnelle de 295 M€ en 2015, pour un chiffre d'affaires de 10,3 milliards. Les résultats 2015 sont pénalisés par l'amende infligée à Geodis pour entente dans la messagerie par l'autorité de la Concurrence.

Le groupe SNCF a certes déposé un recours contre l'amende de 196 millions d'euros assenée à sa filiale Geodis par l'autorité de la Concurrence en décembre 2015, pour entente dans la messagerie. Mais ce recours n'est pas suspensif. Et en attendant le verdict définitif, les 196 M€ pèsent lourdement dans la comptes 2015 du groupe.


Un taux de marge supérieur à 5%

La branche SNCF Logistics, qui coiffe notamment Fret SNCF et Geodis, voit sa marge opérationnelle passer de 431 M€ en 2014 à 295 M€ en 2015. Sans l'amende, la marge aurait affiché une croissance de 13,9%, à 491 M€.

C'est cette évolution positive que veut retenir Mathias Emmerich. "Hors amende, le taux de marge a dépassé les 5%. C'est une belle trajectoire depuis quelques années", s'est félicité le directeur général délégué Performance et Sécurité de SNCF Mobilités, lors de la présentation des comptes annuels, le 11 mars 2016. Le ratio marge opérationnelle/chiffre d'affaires s'établit ainsi à 5,3% contre 4,8% en 2014.

Le groupe relève notamment "une amélioration de la profitabilité sur les lignes métiers de Geodis, notamment le freight forwarding (+18 M€)", ainsi que "progression sur le pôle Transport ferroviaire et multimodal de marchandises (+49 M€) grâce à la poursuite du programme d'optimisation de la production, les réorganisations et la croissance de l'activité (+1,6% du chiffre d'affaires)".


Un chiffre d'affaires plutôt stable

Il faut dire que le chiffre d'affaires de SNCF Logistics est plutôt stable. Il s'élève à 9,251 milliards d'euros en 2015, contre 9,041 milliards en 2014, soit une croissance de 2,3% si l'on intègre les effets sur deux mois de l'acquisition du logisticien OHL aux États-Unis, finalisée le 3 novembre 2015.

À périmètre et change constant, le chiffre d'affaires décline de 0,5%. Une tendance qui n'inquiète pas outre mesure le directeur général de SNCF Mobilités. Le dirigeant met en avant le caractère en partie "artificiel" de cette érosion. Le chiffre d'affaires facturé a en effet mécaniquement diminué sous l'influence de deux facteurs : la baisse du prix du pétrole dans le transport routier et la diminution des taux de fret maritime et aérien dans la commission de transport international.

Si l'on intègre le chiffre d'affaires d'OHL en année pleine, les revenus de SNCF Logistics s'élèvent à 10,3 milliards. "Geodis représente environ 7 milliards de ce total, contre un peu moins de deux milliards pour les activités de fret ferroviaire réunies dans le pôle TFMM (Transport ferroviaire et multimodal de marchandises), le solde revenant aux activités de gestionnaire d'actifs et à STVA", détaille Mathias Emmerich.


La convalescence du fret ferroviaire

Lors de la présentation des comptes annuels, la direction de la SNCF a praticulièrement mis en exergue le redressement du fret ferroviaire. "La quasi totalité de la progression de la marge opérationnelle est liée au transport ferroviaire de marchandises, qui s'améliore d'une cinquantaine de millions d'euros", a souligné Mathias Emmerich. Un point sur lequel a également insisté Guillaume Pépy, président du directoire SNCF et Pdg de SNCF Mobilités.

En effet, les activités de fret ferroviaire du pôle TFMM restent dans le rouge mais poursuivent leur redressement. "Pour le fret ferroviaire, il y a deux chiffres à retenir. D'abord pour la première fois depuis 8 ans, les trafics augmentent", a souligné le président. Les trafics du pôle TFMM ont progressé globalement de 3,4% (+ 3% pour Fret SNCF). "D'autre part, le déficit continue à baisser, avec une marge opérationnelle de -46 M€ en 2015. Nous avons fait les 4/5ème du chemin que l'on devait parcourir", a souligné Guillaume Pépy.

Les efforts se poursuivent notamment pour ramener Fret SNCF, qui est intégré au pôle TFMM, sur le chemin de la rentabilité. "La perte a été ramenée sous le seuil des 100 M€ en 2015, ce qui signifie qu'elle a été divisée par quatre depuis 2010", a précisé la direction de la SNCF. Le déficit de Fret SNCF s'élève à -86 M€ en 2015, contre -380 M€ en 2010.

Dans les activités de fret ferroviaire du groupe, 40% du chiffre d'affaires est aujourd'hui réalisé en dehors de Fret SNCF.

Logistiques Magazine I Actualités

KLS équipe Givaudan

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format