Menu

DISTRIBUTION

Shop-Hair robotise sa préparation de commandes

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 18.11.2016 | Dernière Mise à jour : 18.11.2016

Image

L'entrepôt de Shop-Hair de 22 000 m2, situé à Bondoufle, accueillera en 2017 six robots Scallog pour la préparation de commandes au détail

Crédit photo © Fotolia

Auteur

  • Éloïse Leydier

S’adressant aux grossistes, Shop-Hair, doit néanmoins faire de plus en plus de préparation au détail. Pour limiter le taux d’erreur, le distributeur de produits destinés aux professionnels de la coiffure a décidé de robotiser son picking en 2017.

"Nos clients grossistes travaillant de plus en plus en flux tendus, la préparation à la palette est progressivement remplacée par une préparation au détail, explique Christine Bavay, dirigeante de Shop-Hair (13 M€ de chiffre d’affaires). Pour maintenir un bon niveau de qualité, nous avons donc décidé d’automatiser une partie du traitement de nos lignes de commandes".

Créé en 1995 en continuité de la société Andrex fondée en 1947 et en perpétuelle croissance depuis, ce distributeur de produits destinés aux professionnels de la coiffure, soit 550 grossistes en France et à l’étranger, a déménagé son entrepôt en 2015 à Bondoufle, passant ainsi d’une surface de stockage de 7 000 m2, répartis en deux bâtiments, à une plate-forme de 22 000 m2.


8 000 références au catalogue

Sur les 1 600 lignes de commande traitées chaque jour, environ 75 % le sont aujourd’hui en picking au détail, parmi 8 000 références au catalogue. Cette proportion en hausse s’explique par l’évolution du marché, avec des commandes plus petites et des livraisons aux grossistes multipliées par 5, mais aussi parce que l’enseigne va développer des services logistiques à la carte pour les grossites.

Trois flux doivent donc aujourd’hui coexister au sein de l’entrepôt : ceux du hors-norme (fauteuils de coiffure, lits d’esthéticienne…), ceux des commandes en nombre et enfin ceux correspondant aux petites commandes multi-références.


6 robots installés en janvier 2017

Après avoir étudié plusieurs solutions, dont un autostore jugé trop cher et des mini-loads trop encombrants, Shop-Hair a finalement opté pour 6 robots Scallog, qui seront installés en janvier 2017, avec 259 étagères associées.

Alors que les opérateurs s’occupant des petites commandes devaient auparavant se déplacer dans les allées, pour ponctionner les différents produits commandés par les clients-grossistes, ce seront désormais les étagères de picking qui se déplaceront jusqu’à eux, d’où ils pourront retirer les marchandises nécessaires à leur préparation. "Cette nouvelle organisation nous permet de limiter les erreurs de préparation mais aussi d’avoir une gestion des stocks plus efficace et d’aller plus vite."

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format