Menu

INTERVIEW

Shippeo veut être LA référence en France de gestion opérationnelle du transport

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 21.09.2015 | Dernière Mise à jour : 16.09.2017

Image

Pierre Khoury, président de Shippeo et Jérôme Burtin, cofondateur.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Candide Louniangou-Ntsika

Lauréate 2014 du concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, la start-up Shippeo propose une application de suivi de transport en temps réel sur mobiles et tablettes. Explications de Pierre Khoury, président, et Jérôme Burtin, cofondateur.

Logistiques Magazine : Shippeo a été lancée en mars 2014 par quatre anciens étudiants de la Junior Entreprise de Sciences Po Paris. Vous vous êtes associé au projet après avoir passé 15 ans chez Norbert Dentressangle. Pourquoi ?

Jérôme Burtin : J’ai effectivement quitté Norbert Dentressangle en mars 2013 après y avoir passé 15 ans, dont 8 années en tant que responsable du développement marketing, commerce, ingénierie clients et développement durable. Ce périmètre exigeait de réfléchir à l’amélioration de la productivité dans la supply chain et aux évolutions possibles du métier en intégrant les nouvelles technologies. Après avoir quitté le groupe, j’ai rencontré les membres de l’équipe actuelle de Shippeo et présenté des concepts et idées sur lesquels j’avais réfléchi auparavant chez Dentressangle. Le concept a été publié en avril 2013.

Shippeo est aujourd’hui une plateforme technologique transverse qui crée une visibilité complète entre tous les acteurs de la supply chain, du client final jusqu’au transporteur en passant, s'il y a lieu, par le prestataire logistique. Elle fournit une information homogène sur les flux de transport afin d’améliorer la qualité de service pour le client final. Nous ne visons pas le progrès d’un seul maillon : Shippeo accroît la productivité pour et par chaque nouvel intervenant. Il faut savoir qu’il existe actuellement deux grands freins à l’amélioration de la qualité. Le premier est l’opacité générale du marché : un chargeur n’a ni accès à toute la capacité de transport ni une vision de l’offre disponible afin de réaliser ses mouvements de façon efficace. Le deuxième frein est un faible niveau de contrôle de la qualité de l’exécution des mouvements. Si vous créez la visibilité sur ces deux éléments, l’ensemble des acteurs peut se positionner plus efficacement et saura sur quoi agir pour améliorer la qualité.

L. M. : Plusieurs acteurs du marché se sont déjà positionnés sur ce marché de l'optimisation des flux transport. Que proposez-vous de nouveau par rapport aux autres ?

J. B. : Les autres solutions sont en one-to-one, c’est-à-dire qu’elles sont à l’initiative d’un chargeur ou d’un logisticien pour le traitement d’un dossier. Shippeo a vocation à optimiser la relation client-3PL-transporteur par exemple. Par ailleurs, la technologie est intégralement mobile, elle n’est pas contrainte par un hardware. Shippeo développe ses outils en mode SaaS, ce qui permet des déploiements à distance sur n’importe quel support. Cette portabilité permet l’accès au plus grand nombre et est extensible : le déploiement n’a pas de frontières.

Pierre Khoury : Les outils existent, mais ils fonctionnent toujours deux à deux. Comme la télématique embarquée avec l’exploitant ou le flux EDI avec le client. Mais il n’existe pas de solution transverse entre tous les acteurs afin de leur éviter les ressaisies de données ou les appels téléphoniques, qui sont encore la norme aujourd’hui. Avec Shippeo, les flux arrivent depuis les systèmes informatiques du donneur d’ordre sur une plateforme web, le transporteur peut y accéder et envoyer l’ordre sur le smartphone de son conducteur pour une géolocalisation en continu. L’information remonte par la suite à toutes les parties ayant besoin de l’information.

J. B. : Les données sont partagées au sein d'un périmètre défini par le client. Nous traitons actuellement des appels d’offre de logistique interne ou nous faisons des propositions pour des organisations externalisées. Le client a une visibilité complète d’exécution, en particulier si la chaîne d’intermédiation est longue. Shippeo, grâce au suivi, envoie l’information de mise à jour au chauffeur. L’application est pensée de façon simple pour ces derniers, sans besoin de formation. Dans tous les systèmes de suivi d’ordre, la mise à jour dépend de celui qui détient l’information à un instant T. Shippeo, grâce au suivi des étapes de la livraison, envoie une demande à celui qui détient l’information, pour valider l’étape.

L. M. : Comment la société se développe-t-elle depuis un an et quels sont vos objectifs pour la fin de l'année ?

J. B. : Pour se développer, Shippeo s’appuie sur un comité stratégique composé d'Olivier Grienenberger, directeur supply chain de Faurecia Automotive Seating Europe et de Vincent Mercier, ex-président du conseil de surveillance de Roland Berger Strategy Consultants. Leur rôle est de challenger l’équipe afin qu'elle reste dans le niveau d’exigence et d’innovation requis, pour apporter quelque chose de nouveau sur le marché. Le comité a une vraie vision sur les problématiques de la supply chain et nous aide à définir nos priorités. L’équipe de Shippeo est constituée de 12 personnes, des ingénieurs et des personnes du métier. Nous avons récemment initié des partenariats avec Castorama, FM Logistic, mais aussi des PME. Le marché est intéressé par notre offre, et beaucoup ont montré leur intérêt pour notre plateforme. Nous ne souhaitons pas communiquer sur notre chiffre d’affaires et prévoyons des annonces de nouveaux clients dans les prochains mois. Nous comptons mettre en place de nouvelles fonctionnalités en 2016 et devenir la plateforme de référence en France pour la gestion opérationnelle du transport. Tous nos indicateurs sont au vert pour y arriver.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format