Menu

TRANSPORT

Répercussion de l’écotaxe : "Il faut tout revoir" selon la FNTR

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 09.07.2014

Image

Jean-Paul Deneuville, délégué général de la Fédération nationale des transports routiers.

Crédit photo © DR

Selon la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), le système de répercussion forfaitaire de l'écotaxe nouvelle version est à revoir entièrement. Toutefois, la FNTR n'est pas "attachée" à un système de répercussion particulier.

S’agissant de la "taxe de transit" censée remplacer l’écotaxe, les chargeurs de l’AUTF et les transporteurs de la FNTR (Fédération nationale des transports routiers) sont au moins d’accord sur un point : il faut revoir entièrement le système de répercussion forfaitaire car on ne passe pas impunément d’un réseau taxé de 15 000 km à un réseau de 4 000 km. C’est ce qu’a indiqué Jean-Paul Deneuville, "directeur général des services" de la Fédération, lors d’une conférence de presse à Paris le 27 juin 2014. Cette prise de position n’est pas neutre car la FNTR porte la paternité de l’inscription dans la loi Grenelle du principe de cette répercussion de la taxe au "bénéficiaire du transport".

La FNTR n'est pas "accrochée" à un système de répercussion

Après bien des péripéties et un changement de gouvernement, la procédure de répercussion avait pris la forme d’une majoration forfaitaire du prix de transport selon un calcul fondé sur des zones géographiques tarifaires. Jean-Paul Deneuville a expliqué que si la FNTR était bien à l’origine du principe de l’obligation de répercussion, elle n’était pas en revanche, "accrochée" à un système, dès lors que celui qui sera adopté en dernier ressort sera supportable par les entreprises du transport routier. Sur ce point, on peut deviner que les divergences avec les chargeurs referont surface…

Inutile de descendre dans la rue

Reste que le délégué général de la FNTR a souligné que la position de son organisation était de considérer comme inutile de descendre dans la rue pour protester contre une taxe qui avait été votée au Parlement. S’agissant du dispositif de répercussion, il a en outre souligné qu’une mobilisation de ce type concrétiserait l’échec de négociations qui n’ont pas encore commencé.

Auteur

  • Luc Battais

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format