Menu

INTERVIEW

"Midi-Pyrénées est une région qui monte en logistique"

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 19.10.2015 | Dernière Mise à jour : 21.05.2017

Image

''L’association a un rôle de promotion des métiers de la logistique auprès des institutionnels et des décideurs régionaux'', Brice Boituzat, CLSO.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Marie-Noëlle Frison

À l'occasion du salon Avenir logistique, qui se tient à Toulouse du 20 au 22 octobre 2015, Brice Boituzat, président du CLSO (Club logistique du Sud-Ouest), coorganisateur de l'événement, détaille les atouts de la Région Midi-Pyrénées dans le paysage logistique français.

Logistiques Magazine : Du 20 au 22 octobre prochain, Toulouse accueille la première édition du Salon Avenir Logistique. Quel est le poids de Toulouse, et plus largement de la Région Midi-Pyrénées, dans le paysage logistique français ?

Brice Boituzat : Midi-Pyrénées est une région qui monte en logistique, poussée par le tissu industriel et économique local. Le marché de l’emploi supply chain est bien sûr porté par Airbus qui a un carnet de commandes de 6 700 avions sur les 9 prochaines années et s’organise donc pour monter en cadence ses lignes de production. Outre l’aéronautique, la région est également tirée par deux secteurs d’activités importants, l’agroalimentaire et la santé, avec notamment le CHU de Toulouse et les sociétés Pierre Fabre, Mölnlycke Healthcare…  En termes d’infrastructures, la zone Grand Sud Logistique de Montauban est une implantation d’avenir. La plate-forme multimodale qui prévoit le développement de  450 hectares accueille déjà le Groupement des Mousquetaires et ses prestataires logistiques Denjean et Stef. Enfin, Toulouse se démarque par la qualité de ses formations en supply chain. L’ouverture depuis la rentrée 2015 sur le campus de Toulouse Business School du nouveau mastère en supply chain (SCALE) est la preuve de ce dynamisme.

L. M. : Quelle est la vocation du Club logistique du Sud-Ouest (CLSO) que vous présidez ?

B. B. : Le club compte aujourd’hui une centaine de membres, patrons de PME, transporteurs, consultants, directeurs logistiques, particuliers ou entreprises. Notre objectif est de rester à taille humaine. Le partage de connaissances et l’échange d’expériences fondent l’état d’esprit du club depuis sa création, il y a 17 ans. Pour favoriser ces rencontres, nous organisons une fois par mois une conférence ou une visite de sites. Ces rendez-vous privilégiés sont compris dans le montant de l’adhésion qui est de 100 € par an. Le CLSO a aussi des connexions à l’extérieur. Promotrans Sup de Log héberge nos bureaux depuis le début de l’aventure. Nous y avons créé l’association CLSO Junior et avons, parmi nos membres, plusieurs anciens étudiants de l’école. Nous travaillons également avec la CCI de Toulouse depuis 2006. À ce titre, nous sommes associés aux réflexions sur différents sujets, comme la logistique urbaine, la mobilité dans la ville, etc. L’association a un rôle de promotion des métiers de la logistique auprès des institutionnels et des décideurs régionaux. Cette action permet de montrer que les fonctions logistiques participent à la chaîne de valeur de l'entreprise et à son agilité.

L. M. : Comment le CLSO interviendra-t-il sur le salon Avenir Logistique ?

B. B. : Le salon sera pour nous l’occasion de tenir la 11e édition annuelle de notre journée de la logistique. Parmi les intervenants, Olivier Yulzari, un des anciens présidents du club, aujourd’hui responsable transport et logistique chez Airbus. Il a piloté la construction d'Airlog, le nouveau hub logistique d’Airbus situé en bordure de pistes de l’aéroport de Blagnac. Ilexpliquera pourquoi il n’a pas fait le choix de l'automatisation. Les conférences passeront en revue tous les sujets de la logistique : le transport, l’environnement, les KPI, l’emploi, les process et bien sûr l’IT, qui est la colonne vertébrale de la logistique… Cette journée sera clôturée par la remise des "Palmes de la logistique" par le CLSO, récompensant 3 entreprises pour leurs initiatives en termes d'innovation ou d'amélioration de la performance.


La feuille de route du président Boituzat

Brice Boituzat, qui est par ailleurs directeur régional adjoint chez Logista France, a été élu président du Club Logistique du Sud-Ouest (CLSO) en septembre 2013 pour une durée de trois ans. Sa feuille de route ? "Développer le networking entre adhérents, transformer l'annuaire des adhérents en véritable Who's who de la logistique, travailler dans une logique de réseau et de partage".

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format