Menu

FOCUS

Où en est l’économie française ?

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 01.07.2016 | Dernière Mise à jour : 01.07.2016

Image

Plusieurs sources d’informations offrent un bon aperçu de la conjoncture économique actuelle.

Crédit photo © Coe Rexecode

Auteur

  • Éloïse Leydier

Bientôt l’été… Avant de partir en vacances, pourquoi ne pas faire le point sur le contexte général dans lequel évoluent les entreprises françaises ?

Selon Denis Ferrand, directeur général de l’institut privé d’études économiques, Coe-Rexecode, nous aurions atteint la fin d’une phase d’expansion.

"Cela ne signifie pas "récession" mais simplement qu’il faut revoir à la baisse les taux de croissance économique : les Etats-Unis étaient habitués aux 3 %... il faut désormais s’attendre à 2 % annuels. Même chose pour la France, qui n’atteindra sans doute plus les 2 % et devra désormais se contenter de 1 %", a-t-il affirmé lors de la convention annuelle du le syndicat des équipements pour Construction infrastructures sidérurgie et manutention (Cisma). "Or, nos régimes sociaux français ont été conçus sur la base d’hypothèses de croissance à 2 %... Il serait donc bon d’y réfléchir".


L'impact du taux de change

Autre élément de conjoncture pouvant impacter les activités des entreprises de l’Hexagone, le taux de change actuel entre le dollar et l’euro rend le coût salarial horaire américain supérieur de 7 % à celui de l’Union européenne, alors qu’il était traditionnellement inférieur de 10 %.

Cela permet de relativiser quelque peu, même si Au 1er trimestre 2016, dans l’ensemble des secteurs marchands, le coût salarial horaire est estimé à 36,8 € en France. Un coût nettement supérieur à la moyenne de la zone euro (30,3 €) et qui excède notamment les coûts allemand (34,7 €), italien (27,3 €) et espagnol (21,2 €). Il progresse de 2,3 % sur un an en France, soit un rythme plus modéré qu'en Allemagne (+3,3 %) mais plus soutenu que dans la plupart des pays de la zone euro (+1,6 % en moyenne).

De même, le coût salarial horaire dans l’industrie et les services marchands français a progressé plus rapidement début 2016 que fin 2015.

En cause : la fin de la montée en charge du CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) et à la pause du Pacte de responsabilité, lancé en janvier 2015 pour permettre une baisse du coût du travail, favoriser la création d’emplois et accroître la compétitivité des entreprises.


La France en queue de peloton

Par ailleurs, selon l’enquête menée chaque année par Coe-Rexecode auprès de 500 importateurs européens de produits français, le rapport qualité-prix reste défavorable à l’Hexagone.

"Notre classement annuel des 10 grands exportateurs mondiaux montre que la qualité au sens large des biens d’équipement français est médiane. Sur le critère des prix, déterminant à l'exportation, la France est en queue de peloton. L’enquête 2015 confirme ainsi la stabilité relative des critères hors prix et la dégradation du critère "prix" des produits français", commente Denis Ferrand.

 

 Pour aller plus loin :


> Les tableaux de bord de la conjoncture de l'Insee : climat des affaires, pouvoir d’achat, emploi, consommation, production manufacturière, prix à la consommation

> "La conjoncture économique française en 10 graphiques" de l’institut privé d’études économiques, Coe-Rexecode.


Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format