Menu

Fret ferroviaire

OFP Atlantique remporte le contrat Cargill à Nantes Saint-Nazaire

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 09.09.2015 | Dernière Mise à jour : 28.09.2017

Image

Le contrat Cargill représente pour OFP Atlantique un trafic annuel moyen de 400 000 tonnes.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Luc Battais

L’opérateur ferroviaire OFP Atlantique a célébré le 4 septembre au port de Nantes-Saint-Nazaire le démarrage opérationnel d’un nouveau contrat avec Cargill pour des trafics opérés jusqu’alors par Fret SNCF. Ce contrat représente plus du tiers des trafics ferroviaires du port.

L'OFP Atlantique a démarré en juillet 2015 un nouveau trafic de transport ferroviaire approvisionnant en tournesol et surtout en colza deux usines de trituration Cargill situées à Saint-Nazaire et Montoir-de-Bretagne. Ces établissements alimentent eux-mêmes une usine de biocarburant située à proximité.

Ce trafic, portant sur une moyenne annuelle globale de 400 000 t, se répartit à peu près à parts égales entre les deux usines à raison de 4 trains par semaine vers Saint-Nazaire et 5 trains vers Montoir.


Un contrat pris à Fret SNCF

L’essentiel (environ 80%) des tonnages transportés provient du centre de la France tandis que le solde, surtout les graines de tournesol, provient du Sud-Ouest. Jean-Mathieu Legall, responsable ferroviaire Europe chez Cargill, explique qu’il s’agit du transfert d’un contrat assuré historiquement par Fret SNCF à la suite d’un appel d’offre. Le nouveau prestataire a présenté une offre "plus souple, plus claire et moins chère".

Cette nouvelle n’illustrerait qu’une péripétie ordinaire de la vie des affaires ferroviaires si, pour les partenaires de l’OFP, le nouveau contrat ne permettait d’annoncer la conquête de plus d’un tiers des trafics ferroviaires du port de Saint-Nazaire, l’un de leurs actionnaires, avec la perspective d’en développer de nouveaux car pour les représentants de l’OFP Atlantique, "les trafics appellent les trafics".


Une traction assurée par ECR

Le contrat Cargill est aussi l’occasion de souligner que pour eux, OFP signifie opérateur ferroviaire "portuaire" et non pas de "proximité". Et cela, au départ ou à destination de toute la façade Atlantique puisque OFP Atlantique est l’ancien OFP du port de La Rochelle, rebaptisé en 2013 quand le port de Saint-Nazaire est entré au capital de l’opérateur ferroviaire (à hauteur de 29,4%, c’est-à-dire à parts égales avec ECR (Euro Cargo Rail) filiale des chemins de fers allemands). Le port de La Rochelle est l’actionnaire principal avec 50,2% du capital. Et bien entendu, c’est ECR qui assure la traction des trains Cargill jusqu’à l’entrée des usines. Les wagons sont ensuite pris en charge sur chaque site par un manutentionnaire.

Avec 466 000 tonnes transportées en 2014, OFP Atlantique annonce une progression de 41% des volumes transportés et compte atteindre 1 million de tonnes en 2017-2018.

 

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format