Menu

AUTOMATISATION

Luisina mécanise son entrepôt pour réduire la pénibilité

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 31.10.2016 | Dernière Mise à jour : 21.07.2017

Image

Luisina traite 190 000 commandes chaque année émanant d’artisans et de grandes surfaces de bricolage.

Crédit photo © Mecalux

Auteur

  • Éloïse Leydier

Le spécialiste des équipements pour la cuisine et la salle de bain a modernisé son entrepôt en plusieurs étapes. En 2016, 60 % de ses produits sont désormais préparés de façon automatisée. Et ce n’est pas fini…

Le spécialiste des équipements pour la cuisine et la salle de bain a modernisé son entrepôt en plusieurs étapes. En 2016, 60 % de ses produits sont préparés de façon automatisée. Et ce n’est pas fini…

"Mon premier objectif était de réduire la pénibilité des opérateurs", affirme Dominique Lambert, directeur de l’unique entrepôt de SCD Luisina. 60 % des 650 000 articles du catalogue de ce spécialiste des équipements pour la cuisine et la salle de bain à destination des professionnels, font en effet désormais l’objet d’une préparation de commandes automatisée.


Réduire le nombre de kilomètres parcourus

"En 2005, nous avions fait appel à Hardis pour la mise en place d’un WMS, qui avait permis d’améliorer le fonctionnement de notre site, se souvient-il. Mais il nous fallait franchir un nouveau cap, pour optimiser la manutention, augmenter la fiabilité des préparations et aussi permettre à nos employés de continuer à travailler avec nous longtemps."

Après l’automatisation du cerclage, qui réclamait jusqu’alors 7 personnes, dont les arrêts de travail liés aux TMS (Troubles mulsculo-squelettiques) devenaient trop fréquents, puis à la mécanisation de l’emballage et de l’étiquetage, le directeur du site décide de réfléchir à une solution qui pourrait réduire le nombre de kilomètres parcourus dans l’entrepôt de 12 000 m2.


Une ramasse globale

Les 190 000 commandes traitées chaque année émanent d’artisans et de grandes surfaces de bricolage, de France et de 30 pays du monde, et sont constituées de produits hétérogènes, allant du simple interrupteur mural à l’évier.

"Avant, le préparateur devait se déplacer vers autant d’emplacements qu’il avait d’articles à prélever, décrit Dominique Lambert. Aujourd’hui, le mini-load du transstockeur mis en place par Mecalux fait une ramasse globale des pièces d’accessoires (60 % du catalogue), et sur le principe du « produit-vers-l’homme », un convoyeur les achemine vers l’opérateur."

Entre le délai de réflexion de l’entreprise, l’installation du transtockeur de Mecalux et les ajustements entre le WMS de Hardis mis à jour et le WCS qui contrôle les systèmes automatisés, l’installation aura mis deux ans avant d’être opérationnelle, en avril dernier.


Une dizaine d'opérations en 4h

"Cette automatisation nous a permis de gagner considérablement en fiabilité, constate le directeur du site. Avant, nous pouvions cumuler jusqu’à 5 jours de retard, lorsqu’il y avait des jours fériés, par exemple, cumulés à des pics d’activité… Avec le mini-load, nous pouvons traiter en 4 heures ce qu’une dizaine d’opérateurs faisaient auparavant en 8 heures !"

Dominique Lambert assure que, désormais, il n’y a plus aucun retard, et que le recours à l’interim est limité. Selon lui, environ 2 500 heures de main-d’œuvre devraient être économisées tous les ans, grâce à ces nouveaux process.

"Je commence d’ailleurs déjà à réfléchir à l’automatisation des 40 % restants de notre catalogue, qui concernent les plus gros produits, prévoit-il. Mais je prends le temps… d’abord parce qu’il s’agit d’un investissement important mais aussi parce qu’il faut penser à la résistance au changement", même quand l’objectif est de réduire la pénibilité…

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format