Menu

PROFESSION

L’Internet physique se cherche… aux Mines de Paris

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 06.10.2016 | Dernière Mise à jour : 23.04.2017

Image

La chaire "Internet Physique" des Mines de ParisTech - PSL ouvrira officiellement ses portes le 10 octobre 2016.

Crédit photo © Fotolia

Auteur

  • Éloïse Leydier

Nouveau concept d’organisation des prestations logistiques, reposant sur une interconnexion de tous les réseaux, l’Internet physique s’annonce bouleversant pour les entreprises. Mais de nombreuses questions restent en suspens… Mines ParisTech - PSL vient donc d’ouvrir une chaire de recherche, pour trouver les réponses.

Imaginez que les marchandises soient transportées comme les données informatisées voyagent sur Internet… une interconnexion de tous les réseaux logistiques, une mobilisation de toutes les ressources logistiques pour optimiser une supply chain. Ce modèle d’organisation des prestations logistiques se développe à travers le monde, mais n’en est qu’à ses balbutiements. Or, les potentiels sont énormes… Et c’est dans ce contexte de transformation que Mines ParisTech - PSL lance une chaire dédiée à l’Internet Physique.


Un engagement moral

Constituée de chercheurs, de doctorants et post-doctorant, avec des partenariats universitaires tels que l’Université de Cambridge, l’Université de Hong-Kong ou encore Georgia Tech, elle est financée par des entreprises, qui vont également appuyer et accompagner les travaux de recherche de la chaire.

Il ne s’agit donc pas seulement de sponsors. "Il y a un engagement moral de leur part, rappelle Eric Ballot, professeur à Mines ParisTech - PSL, à l’origine du projet, aux côtés de Shenle Pan, également professeur des Mines ParisTech - PSL.

Cette chaire est comme un club au nombre de membres restreint. Ils vont nourrir la réflexion, participer à des pilotes, faire avancer la recherche sur le sujet par leur connaissance du terrain et naturellement bénéficier des résultats des études et des projets menés".


Des liens avec les start-up

Les premiers inscrits à la chaire sont GS1, organisation à but non lucratif qui participe à la conception de standards ouverts et interopérables, l’industriel de biens de consommation courante Procter and Gamble ; le prestataire FM Logistic et enfin le distributeur Carrefour.

"Nous restons ouverts à d’autres candidatures et durant les quatre années qui viennent, durée de vie fixée pour cette chaire, il sera toujours possible de nous rejoindre", ajoute Eric Ballot, qui annonce des liens étroits avec les start-up, plus agiles que les plus grosses structures pour passer au stade de pilote, mais aussi avec les travaux des étudiants de l’école des Mines et des partenaires universitaires.

La cérémonie d’inauguration de cette chaire se fera le 10 octobre dans les locaux de l’Ecole des Mines ParisTech. Travaux à suivre…

Logistiques Magazine I Actualités

Datalogic: chiffre d’affaires en hausse

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format