Menu

INDUSTRIE

L’espoir des Français dans leur industrie

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 10.11.2016 | Dernière Mise à jour : 20.07.2017

Image

Selon un sondage OpinionWay pour Opeo, les Français restent "fiers" de leur industrie qu'ils perçoivent comme un secteur d’avenir.

Crédit photo © Fotolia

Auteur

  • Éloïse Leydier

S’ils estiment leur industrie "handicapée", les Français gardent espoir, restent "fiers" et y voient malgré tout un secteur d’avenir, selon un sondage OpinionWay pour Opeo.

Comment les Français perçoivent leur industrie ? Quels atouts et quelles faiblesses pour ce secteur, alors que la campagne pour la présidentielle bat son plein ? C’est en substance les questions qu’a posé l’institut OpinionWay pour le cabinet de conseil en excellence opérationnelle Opeo. Les résultats de ce sondage se découpe en trois temps. 78 % des Français estiment que l’État ne fournit pas suffisamment d’effort pour soutenir l’industrie.

"Pire, pour une majorité d’entre eux, elle a été oubliée par les pouvoirs public au cours des dix dernières années", peut-on lire dans les commentaires de l’étude. 53 % pointent la fiscalité comme étant le principal handicap pesant sur l’industrie, suivent le droit du travail et la réglementation européenne.


Quatre régions symbolisent l'industrie

Mais selon l’opinion politique de la personne interrogée, le résultat n’est pas le même : 71 % des sympathisants LR pointent la fiscalité française, contre 39 % des sympathisants PS ; 64% des sympathisants LR identifient le droit du travail comme une faiblesse pour l’industrie, contre 27 % pour ceux du PS.

Le deuxième point développé par OpinionWay, porte néanmoins sur les raisons d’espérer selon les interrogés : 4 grandes régions ont ainsi été identifiées pour symboliser l’industrie française (Ile-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts de France).

Les projets institutionnels tels que Industrie du Futur, Usine du Futur, French Fab et Industrie 4.0, sont désormais connus par près d’un tiers des Français, ce qui laisse penser à Opeo que les raisons d’y croire se multiplient.


Des filières d'exception

Les filières d’exception constituent le principal point fort de l’industrie français aux yeux des interviewés (55 %), parmi lesquelles le luxe, l’aéronautique et le spatial, la construction navale, le nucléaire ou encore l’armement.

Pour 41 % du panel représentatif, l’industrie française disposerait dispose d’un savoir-faire qu’on lui envie et qui s’exporte dans le monde entier et 53 % reconnaît également sa main d’œuvre qualifiée.

Ainsi, 75 % des personnes interrogées estiment que la politique industrielle doit être un des éléments majeurs de la campagne présidentielle 2017. Une conviction partagée par les sympathisants LR et PS, qui identifient plusieurs dimensions : protection de l’emploi du salarié, dialogue avec les dirigeants, interventions dans les projets de restructuration des entreprises en difficulté… 

Mais au-delà du social, les Français demanderaient à l’État, selon OpinionWay, d’adopter une ligne stratégique, d’anticiper les crises, et d’avoir une vision à long terme. "Ils attendent ainsi du ministère de l’Industrie qu’il mette en place les conditions d’un renouveau industriel pour la France", conclue l’étude.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format