Menu

DOUANES

Le liquoriste Gabriel Boudier reçoit le prix "Demain l'économie"

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 30.09.2015 | Dernière Mise à jour : 25.07.2017

Image

Gabriel Boudier revendique une présence dans 72 pays et réalise 58 % de son chiffre d’affaires à l’export.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Marie-Noëlle Frison

Le fabricant de liqueur de cassis de Dijon Gabriel Boudier a reçu le 24 septembre dernier le prix "Demain l'économie". Ce trophée récompense 17 ans de coopération avec les douanes de Bourgogne et notamment la signature en 2013 d'une convention unique en France.

Le fabricant de crème de cassis Gabriel Boudier, qui revendique une présence dans 72 pays et réalise 58 % de son chiffre d’affaires à l’export, a reçu le prix Demain l’Économie dans la catégorie International, le 24 septembre 2015 dernier à Bercy. Ce trophée, parrainé par le ministre de l'économie et de l'industrie, Emmanuel Macron, "met en valeur une collaboration exemplaire entre un acteur de la sphère privée (PME, ETI, Scop...) et une administration".

Pour le liquoriste dijonnais, il s'agit d'une coopération de longue haleine avec l’administration des douanes de Bourgogne, qui s'est traduite en 2013 par la signature d'une convention spécifique de facilitation couvrant l'ensemble des obligations douanières de l'entreprise au titre des droits indirects (accises). 

Allègement des formalités douanières

Dès 1998, l’entreprise a bénéficié d’une procédure de dédouanement à domicile, lui permettant de ne plus présenter physiquement les marchandises à l’export au bureau des douanes. En 2011, l’obtention du statut d’exportateur agréé (certification des origines) puis de celui d’Opérateur économique agréé (OEA) certificat "facilitation douanière", lui ont permis d’alléger les formalités et la fréquence des contrôles douaniers. En 2013, l’entreprise se distingue par l’élaboration d’une convention personnalisée.

Maintenir la compétitivité à l'international

Pour François Battault, président du directoire de Gabriel Boudier, ces démarches ont engendré "des gains de productivité importants" et ont permis de "maintenir la compétitivité" de l’entreprise à l’international. Prochain challenge pour l’entreprise, obtenir le certificat sécurité et sûreté de l'agrément OEA. Le travail est en cours avec le Pôle d’action économique (PAE) des douanes de Bourgogne.

Logistiques Magazine I équipements et services

C-log se lance dans le conseil en retail

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format