Menu

RÉHABILITATION

Le chantier de la Samaritaine au fil de l’eau…

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 07.10.2016 | Dernière Mise à jour : 18.07.2017

Image

35 % des 110 000 m3 déchets produits par le gigantesque chantier de réhabilitation de La Samaritaine, seront transportés par voie fluviale. (en photo, péniche à Ivry-sur-Seine)

Crédit photo © Fotolia

Auteur

  • Éloïse Leydier

Fermée en 2005, la Samaritaine est en passe d’être réhabilitée par son nouveau propriétaire depuis 2010, le groupe LVMH. 110 000 m3 de déchets à évacuer, par camions mais aussi par le fleuve, pour limiter l’impact environnemental du chantier.

36 mois de travaux sont prévus. Pour la réhabilitation de La Samaritaine, fermée en 2005 et rachetée en 2010 par le groupe LVMH, le chantier commence. Gravats, ferraille, bois, carton, plastiques… au total, ce sont 110 000 mètres cubes de déchets qui devront être acheminés du centre de Paris vers les centres de recyclage. Mais pas de n’importe quelle façon.


Une charte signée

Vinci Construction, en charge de ces travaux, s’est engagé par la signature de la charte "Chantiers à faible nuisance" avec la mairie du 1er arrondissement de Paris, à minimiser l’impact environnemental de son activité, partout où l’entreprise intervient.

L’entreprise a donc choisi de faire appel à la société Paprec Group, spécialiste du recyclage, pour acheminer ces déchets par voie fluviale, jusqu’à son site de Gennevilliers.


35% par voie fluviale

La péniche utilisée par Paprec, peut transporter jusqu’à 300 tonnes de déchets, soit l’équivalent de 60 camions. L’entreprise estime qu’à l’issue des travaux, près de 35 % es volumes des déchets du chantier de La Samaritaine, auront transité par la Seine.

Pourquoi pas 100 % ? Parce qu’il était difficile d’aménager une plate-forme au bord de la Seine, à proximité du chantier de la rue de Rivoli, par des raisons techniques, de coûts et d’autorisations difficiles à obtenir.

La solution retenue a donc été de faire appel à une autre société, CRH-Raboni, pour transporter les déchets par camions jusque sur la plate-forme fluvial d’Ivry-sur-Seine, où ils seront chargés sur la péniche Paprec pour aller jusqu’au port de Gennevilliers. A chantier colossal, logistique des déchets titanesque.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format