Menu

E-COMMERCE

La Fevad présente le 1er observatoire de la logistique e-commerce

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 24.09.2015 | Dernière Mise à jour : 26.09.2017

Image

O. Theulle, Pdt de la Com. Transport et Logistique de la Fevad, T. Lernon, BUT, P. Houang, Showroomprive.com et F. Momboisse, Pdt de la Fevad, lors de la présentation du baromètre le 22 sept. 2015.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Marie-Noëlle Frison

La Fevad a publié le 22 septembre 2015 les premiers chiffres de son Observatoire de la logistique e-commerce. Ce baromètre national permet d'analyser les données de 1 000 e-commerçants, soit 40 millions de colis expédiés.

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a présenté le 22 septembre 2015 sur le salon E-Commerce Paris son nouvel observatoire de la logistique e-commerce. Pour Stéphane Tomczak, Head of eLogistics pour la Fevad et Ecommerce Europe, cet outil de benchmark est "la seule base de données collaborative big data post-commande au monde venant combler une sous-connaissance anachronique sur tout ce qui se passe après que le consommateur ait validé sa commande".

Une analyse sur 40 millions de colis expédiés

Le projet de ce baromètre national, qui recense les données de manière anonyme de 1 000 marchands de toutes tailles, membres ou non membres de la Fevad, soit 40 millions de colis (10 % du marché) transitant via 25 transporteurs intégrés, a nécessité un an et demi de R&D. Il a été porté par WelcomeTrack (ex-Vigicolis), Neopost Shipping (ex-Neopost ID) et DDS Logistics, trois spécialistes de l’analyse de données logistiques.

L’Observatoire de la logistique e-commerce permet une analyse quotidienne des flux physiques de commandes, avec une vision temporelle du click-to-possession (depuis la commande passée par le client jusqu’à sa prise en main finale) et une vision géographique enrichie de caractéristiques inhérentes à chaque envoi (catégorie de produits, taille du marchand, B2C vs B2B, site en propre vs marketplace, vente sur stock vs vente événementielle).

Le click-to-possession est de 5,4 jours en moyenne

Les premiers résultats ont déjà été publiés et s’enrichiront progressivement. Sur les 8 premiers mois de l’année, le click-to-possession est de à 5,4 jours en moyenne, avec des disparités entre les territoires (de moins de 5 jours pour le Finistère à plus de 7 jours pour le Tarn-et-Garonne), entre les canaux de livraison (3,3 jours pour le point relais express à 17 jours pour le volumineux) et les différents secteurs d’activité (4 jours pour le textile à 12 jours pour le mobilier). Le délai de livraison moyen est de 1,6 jour ouvré. Le taux de livraisons réussies dès la première tentative frôle les 84 % en moyenne. Il monte à 94 % pour les produits de plus de 30 kg mais plafonne à 57,6 % pour les pièces auto. Quant au taux de livraisons non abouties et renvoyées à l’expéditeur, il est de 0,6 % (0,3 % pour l’alimentaire à 3,5 % pour le meuble).

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format