Menu

AUTOMATISATION

La Banque de France automatise la manutention de ses billets

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 27.05.2016 | Dernière Mise à jour : 22.08.2017

Image

L'installation intégrée par Ulma Handling Systems sera opérationnelle en septembre 2016.

Crédit photo © Ulma Handling Systems

Auteur

  • Éloïse Leydier

330 millions de billets passent par le Centre Fiduciaire Nord de France… En automatisant la manutention de ces billets usés et triés selon leur état, la Banque de France espère améliorer la productivité, mais aussi éliminer les tâches les plus pénibles pour les opérateurs.

Chaque année, le Centre Fiduciaire Nord de France traite plus de 330 millions de billets dans un coffre fort de 6 000 m2, situé non loin de Lille. De façon automatisée, ces billets sont triés entre ceux qui réintégreront le circuit et ceux qui devront être détruits du fait de leur état.

À partir de septembre 2016 leur réception, leur stockage, la préparation de commandes pour les banques du nord de la France et leur réexpédition vers les banques du nord de la France feront eux aussi l’objet d’une modernisation, sur un seul et même site, au lieu de trois jusqu’à présent (situés à Arras, Roubaix et Calais).

Cela fait en effet deux ans que l’entreprise Ulma, en collaboration avec le cabinet Argon Consulting, travaille à l’intégration d’une organisation automatisée afin d’améliorer la productivité et éliminer les tâches les plus pénibles pour les opérateurs.


AGV, convoyeur, robot cartésien, magasins automatisés…

À la rentrée prochaine, les palettes de billets et pièces seront prises en charge par des AGV Egemin Automation pour être acheminées vers un convoyeur. Celui-ci les conduira dans une zone où billets et pièces seront analysés de façon automatique grâce à trois machines de traitement et de tri afin de déterminer ceux qui pourront être réintégrés au circuit et ceux qui devront être détruits car trop endommagés (environ 15 % des billets qui arrivent sur le site).

Une fois ce tri effectué, les pièces et billets valides sont mis dans des colis par un opérateur selon leur valeur faciale. Les colis formeront à leur tour des palettes homogènes, constituées par un robot cartésien, qui laissera ensuite le soin à des AGV de les emmener vers l’un des deux magasins automatisés, chacun comprenant deux transstockeurs.

Moins de pénibilité pour les opérateurs

Quand une commande de monnaie est passée, les mini-loads vont chercher les palettes concernées pour les déposer en sortie de convoyeur. Si la commande passée se constitue d’un nombre de liasses et de rouleaux de pièces ne représentant pas un colis complet, un opérateur aura la charge de la préparation. Si par contre la commande représente des colis complets de billets ou de pièces, un robot cartésien s’occupera de la constitution de la palette hétérogène.

Une fois la préparation achevée, des AGV viendront à nouveau prendre la charge pour la conduire vers la zone d’expédition. Avec cette nouvelle organisation, seuls trois opérateurs sont nécessaires à la manutention de ces flux, sur un seul et même site, dans des conditions de travail améliorées par rapport à une organisation uniquement manuelle auparavant.

Maintien de la sécurité du site

40 millions d’euros ont été investis depuis 2014 à l’intégration de l’ensemble du matériel de manutention, qui comportait une problématique supplémentaire par rapport à d’autres installations logistiques plus classiques : les entrées et sorties d’argent devaient être coordonnées de manière à éviter tout risque d’attaque contre le centre.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format