Menu

ORGANISATION

Johanès Boubée restructure son outil logistique et industriel

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 26.11.2015 | Dernière Mise à jour : 25.04.2017

Image

De g. à d. : Bernard Coisne, maire de La Chapelle-d'Armentières, Vincent Thibaut, responsable du site, Éric Pannetier, directeur opérationnel et Didier Thibaud, DG de Maison Johanès Boubée.

Crédit photo © Maison Johanès Boubée/ContreChamp - S. Marly

Auteur

  • Gaëtane Deljurie

Maison Johanès Boubée, filiale de Carrefour spécialisée dans l'achat-négoce, l'embouteillage et l'approvisionnement de vins, spiritueux et sirops, a investi 8 millions d'euros pour remettre ses entrepôts et ses sites de production à niveau.

Depuis octobre 2013, la Maison Johanès Boubée, filiale de Carrefour spécialisée dans l’achat de vin pour les marques de distributeurs (Reflets de France, La Cave d’Augustin Florent…), l'embouteillage et l'approvisionnement de vins, spiritueux et sirops, a enclenché une réorganisation de sa production et de sa logistique. Rien qu’en 2015, l’entreprise a investi près de 8 millions d’euros pour "remettre les différents sites à niveau, renforcer l’expertise de chaque unité et atteindre l’excellence opérationnelle", précise Éric Pannetier, directeur opérationnel de Johanès Boubée.

Ainsi, sur les six sites du groupe, trois ont été concernés par cette restructuration. C’est le cas du site nordiste de La Chapelle-d’Armentières, près de Lille, dont les activités, recentrées autour de la logistique, ont été transférées sur un entrepôt flambant neuf de 12 000 m2, construit par Idec, loué à sa filiale Faubourg Promotion et inauguré le 24 novembre 2015.

La Chapelle-d'Armentières, pièce maîtresse du puzzle

Dotée de deux cellules, de 15 quais de chargement, de 15 000 places palettes, cette pièce maîtresse du puzzle logistique de Johanès Boubée a nécessité 700 000 € d’aménagement. Avec 5,2 millions de colis traités cette année, le site nordiste continuera d’assurer la livraison de 3 000 références produits vers 51 hypermarchés Carrefour, 137 supermarchés Market ainsi que vers différents magasins de proximité (Contact, City…) du nord de la France et d'une partie de la région parisienne. Nouveauté : il approvisionnera également en camions complets la plate-forme logistique de Carrefour Belgique, située à Nivelles. "Nous réduirons ainsi les délais de livraison à 3 jours, contre 9 auparavant".

Bayeux et Beychac-et-Caillau concernés par les transformations

Deux autres sites sont également concernés par ces transformations. En Normandie, dans le Calvados, les deux bases historiques de Johanès Boubée à Bayeux ont été regroupés sur un nouveau bâtiment de 20 000 m2, spécialisé dans la fabrication de spiritueux, vins et sirops et dans l’embouteillage des vins d’entrée de gamme. Enfin, dans le Bordelais, le site de Beychac-et-Caillau a été agrandi à 30 000 m2 pour se concentrer sur la production, accueillir trois lignes d’embouteillage et conditionner jusqu’à 700 000 hectolitres par an.

Quant aux sites de Nîmes (Gard), de Saint-Jean-d’Ardières (Rhône) et de Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire), ils continueront pour leur part d’embouteiller et d’approvisionner leurs zones de chalandise, à savoir le grand Sud, le Bassin lyonnais et le grand Ouest (sud du Bassin parisien inclus).

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format