Menu

Interview. Alain Carini, Biocoop : "Nous avons dû ajouter une cellule supplémentaire à toutes nos nouvelles plates-formes"

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 09.01.2018 | Dernière Mise à jour : 11.01.2018

Alain Carini, directeur logistique et approvisionnement de Biocoop.

Crédit photo Biocoop

Dans le cadre de son nouveau schéma logistique établi en 2015, Biocoop, enseigne de distribution alimentaire biologique, a posé la première pierre de son nouvel entrepôt situé à Ollainville. Il est le troisième des quatre sites que Biocoop va déménager en 2018 et 2019, pour faire face à la forte croissance de son marché. Entretien avec Alain Carini, directeur logistique et approvisionnement de Biocoop.

Supply Chain Magazine : À quoi ressemblera la plate-forme d’Ollainville (91), dont la première pierre a été posée le 8 décembre 2017 ?

Alain Carini : La future plate-forme de stockage, située à Ollainville dans l’Essonne, et destinée à nos magasins de la région Centre Nord Est, aura 4 cellules de 6 000 m2. Développée et réalisée par Barjane, avec le promoteur Spie Batignolles, elle sera doublement certifiée, ISO 14001 et HQE Excellent. Elle aura par ailleurs le label BiodiverCity, notamment grâce à la plantation d’espaces verts gérés de manière écologique et la création de refuges pour la faune.

Le site d’Ollainville viendra remplacer au premier trimestre 2018 celui de Sainte-Geneviève-des-Bois, arrivé à saturation. Ce dernier s’étend sur 12 500 m2, avec déjà 2 000 m2 d’entrepôt de débord en plus. Comme tous nos autres entrepôts, il sera multi-activité : fruits et légumes, ultrafrais, produits secs alimentaires et non alimentaires.

S.C.M. : Qu’en est-il des trois autres plates-formes de Biocoop ?

A. C. : Quand je suis arrivé chez Biocoop en 2014, nos quatre plates-formes régionalisées arrivaient à saturation. En 2015 nous avons donc écrit un nouveau schéma logistique, pour faire face à l’augmentation de nos flux. Nous avons validé le modèle de la plate-forme régionale, et non centralisée, pour maintenir le niveau de qualité et de réactivité des livraisons auprès de nos 500 magasins répartis sur l’ensemble du territoire, mais aussi pour appliquer notre politique d’approvisionnements de produits locaux. Mais ces 4 sites étaient à saturation, avec pour tous des entrepôts de débord nécessaires… Nous avons donc acté un déménagement pour l’ensemble de nos plates-formes. Sainte-Geneviève-des Bois vers Ollainville, Port-Sainte-Marie vers Damazan et Sorgues vers Noves. Pour celle de Melesse, nous venons de signer le bail de notre future plateforme de Tinténiac, qui sera opérationnelle en 2019.

En 2016, alors que nous avions déjà prévu ces déménagements, qui devraient être achevés courant 2018, nous avons vu que les surfaces ne seraient finalement pas suffisantes, et nous avons donc ajouté une cellule de 6 000 m2 pour chacun des bâtiments. Ainsi, Ollainville fera 24 000 m2, au lieu de 18 000, Damazan, 18 000 au lieu de 12 000 et Sorgues, 24 000 au lieu de 18 000.

S.C.M. : Etant donnée l’image d’une enseigne comme Biocoop, quelles sont les autres démarches entamées en ce qui concerne l’environnement ?

A. C. : Toutes nos nouvelles plates-formes sont conçues pour accueillir des panneaux photovoltaïques. En ce qui concerne celle d’Ollainville, la question de productivité de ces panneaux, étant donné le faible taux d’ensoleillement, reste cependant posée. Il est néanmoins sûr qu’une solution Enercoop (fournisseur français d’électricité d’origine 100 % renouvelable, ndlr) sera généralisée d’ici 2020 sur tous nos sites.

Avec ce cahier des charges (énergies renouvelables, panneaux photovoltaïques, espaces verts, respect de la biodiversité…), et les investissements qu’il suppose pour le constructeur et propriétaire des bâtiments, nous avons signé des baux longs, de 12 ans, (mais qui peuvent être interrompus au bout de 9).

 

Les 4 plates-formes régionales de Biocoop

  • Plate-forme Centre - Nord-Est : Sainte-Geneviève des Bois (91) (12 500 m2), déménagée à Ollainville (91) (24 000 m2)
  • Plate-forme Sud-Ouest : Port-Sainte-Marie (47) (5 500 m2), déménagée à Damazan (47) (18 000 m2)
  • Plate-forme Sud Est : Sorgues (84) (12 200 m2), déménagée à Noves (13) (24 000 m2)
  • Plate-forme Grand Ouest : Melesse (35) (9 800 m2), déménagée à Tinténiac (24 000 m2)

Auteur

  • Éloïse Leydier

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format