Menu

PRESTATAIRES

Dimotrans se lance dans la logistique du e-commerce

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 18.09.2015 | Dernière Mise à jour : 18.09.2015

Image

Luc de Murard, directeur général de SoeBusiness, et Stéphane Hernandez, directeur général de Dimotrans.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Françoise Sigot

Le groupe de transport et logistique Dimotrans lance So eBusiness, une marque dédiée à la logistique du e-commerce. Celle-ci est sous la houlette de Luc de Murard et de Franck Bornet.

À l’origine commissionnaire en transport, Dimotrans a intégré la logistique B to B et B to C à ses activités il y a une douzaine d’années. Aujourd’hui, il réalise 25 % de son chiffre d’affaires avec des prestations logistiques. Une part appelée à progresser, puisque le groupe dont le siège est basé à Pusignan (Rhône) et qui possède 180 000 m² de surfaces d’entreposage en France lance la marque So eBusiness dédiée à la logistique du e-commerce.

Une équipe et des infrastructures à pied d’œuvre

"Nous avons décidé de démarquer la logistique du e-commerce des autres activités du groupe car c'est un axe de développement important pour nous, notamment en région parisienne", précise Stéphane Hernandez, directeur général de Dimotrans. Lancée avec le concours de Luc de Murard et de Franck Bornet, So eBusiness entend bien rapidement monter en puissance. "Nous sommes sur le point d’intégrer trois clients importants et nous travaillons déjà avec certains acteurs du e-commerce comme cartondedemenagement.com", annonce Luc de Murard, qui évalue le potentiel de chiffre d’affaires de cette première année d’activité à "moins de 10 millions euros".

Sans les traduire en chiffres, Dimotrans ne fait pas mystère de ses ambitions sur ce segment. Et les investissements vont suivre. Pour accompagner son développement, So eBusiness pourra compter, dans un premier temps, sur un entrepôt en région parisienne et un à Pusignan. "Nous avons également des entrepôts que nous partageons avec d’autres clients de Dimotrans  à Lille et à Toulouse", précise Luc de Murard. Sans compter l’ensemble des autres plates-formes du groupe qui peuvent être mobilisées pour le e-commerce.

Des offres pour tous les e-commerçants

En marge de ses infrastructures, Dimotrans mise sur ses savoir-faire et sur une offre adaptée à chaque typologie de clientèle du e-commerce pour monter très vite en puissance. "Nous avons le dynamisme d’une start-up et l’appui d’un groupe pour le cross-canal qui est gourmand en investissements", résume Luc de Murard.

L’offre de So eBusiness vise tout autant les start-up que les acteurs déjà bien installés, avec à la clé pour chacune de ses cibles des prestations adaptées à la livraison d’à peine 10 colis par semaine jusqu’à plusieurs milliers partout dans le monde. "Nos premiers contrats seront plutôt des start-up, même si nous avons déjà de plus gros clients installés, notamment à Pusignan", explique Luc de Murard, qui assure que le marché du e-commerce est en attente de prestations comme celles de So eBusiness.

Dans la même rubrique

Logistiques Magazine I Supply Chain

Shimano France va raccourcir ses délais de livraison

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format