Menu

Equipements logistiques

CONJONCTURE. Quand les chariots s'élèvent, la croissance est là

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 01.08.2016 | Dernière Mise à jour : 24.03.2017

Image

La croissance des ventes de chariots serait le signe d'une reprise de l'activité dans l'industrie et le commerce.

Crédit photo © Fotolia

Auteur

  • Eloïse Leydier

Les constructeurs et loueurs de chariots élévateurs notent une hausse importante de leurs ventes depuis 2014. Si la mesure fiscale de surmamortissement joue en partie, la reprise économique n'y est pas non plus étrangère.

Quand le bâtiment va, tout va, dit-on. Mais l'adage pourrait s'appliquer au marché des chariots élévateurs qui connaît depuis 2014 une belle croissance après avoir subi, des années durant, les effets de la crise de 2008. D'où vient donc cette embellie ?

Dans un dossier publié en mai 2016, Logistiques Magazine a mené l'enquête et rassemblé les indices. Ainsi, la mesure fiscale de surmamortissement de la loi Macron – prolongée jusqu'en 2017 – pourrait avoir eu l'effet d'un déclencheur. Mais il y a plus. La fringale de chariots traduirait aussi la reprise de la croissance dans de nombreux secteurs de l'industrie et du commerce. Et les nouvelles normes de pénibilité auraient accéléré le renouvellement du matériel de manutention.

Il semble bien que quand les chariots s'élèvent, l'économie suive le mouvement.

> Télécharger le dossier (PDF en accès libre)

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format