Menu

E-COMMERCE

Chalon-sur-Saône devient la plate-forme européenne textile d'Amazon

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 09.11.2015 | Dernière Mise à jour : 26.07.2017

Image

''La plate-forme logistique de Chalon-sur-Saône affiche les meilleures performances au monde'', Ronan Bolé, directeur des sites de Chalon-sur-Saône et de Lauwin-Planque.

Crédit photo © Julien Lutt

Auteur

  • Gaëtane Deljurie

Érigé en modèle de performance chez Amazon, le "petit" centre de distribution de Chalon-sur-Saône a été retenu par le e-commerçant pour traiter toutes les commandes de prêt-à-porter à destination de l'Europe du Sud.  

Inaugurée en grande pompe en juin 2012 par le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg, Lys 1, le "fullfilment center" d’Amazon à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), fait figure d'exemple au sein du groupe de e-commerce américain. "Sur le modèle du « one picker per batch » (un picker par commande), Lys 1 affiche les meilleures performances au monde", annonce Ronan Bolé, directeur des sites de Chalon-sur-Saône et de Lauwin-Planque (Lil 1), dans le Nord.

Avec ses 40 000 m2, l’entrepôt bourguignon est certes plus petit que ses grands frères de Lille (90 000 m2) ou d’Orléans (70 000 m2), mais sa configuration, tout en longueur, "en forme de spaghetti", permet de rapprocher les zones de picking de l’espace de stockage et donc de limiter les déplacements des opérateurs.

Dépasser le million d'unités

C’est la raison pour laquelle le "petit" entrepôt de Chalon a été choisi pour traiter, pour toute l’Europe du Sud, les commandes de prêt-à-porter (chaussures et vêtements). Lys 1 va donc désormais "se spécialiser sur cette niche de produits que les autres sites ne savaient pas forcément bien traiter", résume Ronan Bolé. 150 000 chaussures sont déjà rentrées. Objectif : dépasser le million d’unités. Ce sont autant de pièces que les 27 autres entrepôts européens n’auront plus à traiter. En concentrant cette activité sur une seule plate-forme, l’objectif d’Amazon est d’optimiser son savoir-faire sur la logistique du textile et de réaliser des économies d’échelle.

Pour répondre à ces enjeux, le site va bénéficier d’investissements importants de la part de sa maison mère. "La gestion du prêt-à-porter nécessite en effet un savoir-faire particulier, avec notamment du stockage de grande hauteur et du matériel spécifique", commente Ronan Bolé. En outre, une quarantaine de CDI seront recrutés en renfort des 290 collaborateurs déjà employés sur le site. 

Logistiques Magazine I équipements et services

C-log se lance dans le conseil en retail

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format