Menu

GRANDE DISTRIBUTION

Carrefour veut rallier des PME

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 29.04.2016 | Dernière Mise à jour : 29.04.2016

Image

Production de fromage Munster pour la marque Filière Qualité Carrefour par la fromagerie Haxaire à Lapoutroie.

Crédit photo © Pell David, Carrefour

Auteur

  • Vincent Lepercq

Carrefour signe un partenariat avec la Fédération des entreprises de France (Feef) afin de simplifier ses relations avec les PME, grâce des interlocuteurs uniques pour ce qui concerne, entre autres, les aspects logistiques.

Carrefour organisera aux Ulis, en région parisienne, le 26 mai 2016, la 3e édition de son salon national des PME. Réplique – en plus grand – de ses salons organisés en régions, comme à Avignon et à Montpellier en mars dernier, le distributeur y attend 400 petites et moyennes entreprises pour une présentation de produits à ses équipes achat et ses responsables magasins.

L’objectif est clair. Alors que la grande distribution alimentaire française vient de s’organiser en super-centrales d’achat (Carrefour-Cora, Auchan-Système U, Casino-Intermarché) pour tirer les prix vers le bas sur des produits de multinationales que les consommateurs retrouvent partout dans leurs magasins, Carrefour joue sur la différenciation produits avec les PME.

Celles-ci fabriquent, certes, une part des marques propres de l’enseigne, mais elles ont aussi augmenté de 8 % en 2015 le chiffre d’affaires réalisé avec leurs marques dans les hypermarchés et supermarchés de l’enseigne.

Simplification des relations

Comme certains de ses concurrents l’ont déjà fait (E. Leclerc, Système U et Cora-Match en 2013), Carrefour donne un cadre officiel à cette politique en signant un partenariat avec la Fédération des entreprises de France (Feef), qui rassemble plus de 700 fournisseurs indépendants ou familiaux. Premier point de cet accord : la simplification des relations commerciales, avec des interlocuteurs uniques et moins de rendez-vous pour contractualiser à l’année.

Susciter l'innovation

Exclues du champ des super-centrales, les PME négocient avec 6 cellules régionales depuis 2 ans. Depuis 2014, Carrefour a son Monsieur PME, Philippe Bernard, mais aussi des correspondants PME pour la facturation, le paiement et bientôt les livraisons et les réceptions. Carrefour dit travailler avec 5 000 PME de moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Deuxième point : susciter l’innovation. En plus de ses Trophées PME, l’enseigne a lancé fin 2015 ce qu’elle appelle Innbox, une boîte à outils gratuite destinée à aider les PME – une dizaine – à mettre au point et commercialiser des articles innovants.

Dernier point : mobiliser autour de la responsabilité sociétale des entreprises en poussant le bio, "l’antigaspi" et la nutrition. Ces engagements ont au moins une contrepartie… Les PME doivent garantir à Carrefour l’exclusivité de leurs produits, souvent entre 6 mois et 1 an.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format