Menu

SYSTÈMES D'INFORMATION

Au Havre, Cedilec va avoir du Reflex

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 14.09.2015 | Dernière Mise à jour : 21.05.2017

Image

Situés au Havre, les 4 entrepôts de Cedilec traitent 18 000 conteneurs non palettisés de marchandises par an sur une surface totale de 106 000 m2.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Marie-Noëlle Frison

Cedilec, centrale d'exploitation des imports de Leclerc, a équipé ses quatre entrepôts havrais d'un nouveau WMS. L'éditeur Hardis, qui travaille sur le projet depuis 2011, devrait livrer une version définitive de la solution dans quelques semaines.

Le chantier informatique engagé en 2011 par Cedilec, centrale d'exploitation des imports Leclerc en charge de la réception, du stockage et de la distribution de produits d’importation (alimentaires non frais, textiles, chaussures, etc.), touche à sa fin.

2 500 jours/homme, dont 300 d’études et de conception, auront été nécessaires pour transformer le système de gestion d’entrepôt "maison", devenu obsolète, en une solution logistique dernier cri, intégrant les technologies, tableaux de bord sur mesure et interfaces web spécifiques aux différents types de terminaux utilisés (ordinateurs de bureau, portables et industriels, smartphones, pistolets équipés d’écrans, etc.).

La maîtrise d’œuvre du projet a été confiée à la société grenobloise Hardis, qui s’est appuyée sur sa solution WMS Reflex pour bâtir "Cediflex", une solution sur mesure pour les 4 entrepôts de Cedilec situés au Havre, lesquels traitent 18 000 conteneurs non palettisés de marchandises par an sur une surface totale de 106 000 m2. 

"Répondre à nos besoins pour les 20 prochaines années"

Le déploiement s'est opéré en deux temps. En juin 2013, sur un entrepôt alimentaire puis, en novembre 2014, sur les trois autres entrepôts, dont les activités nécessitaient de prévoir une gestion centralisée de la constitution des camions et de la supervision administrative. "On ne met pas en œuvre une solution WMS tous les jours. Nous avons donc pris le temps nécessaire pour développer un outil qui soit capable de répondre à nos besoins pour les vingt prochaines années. Nous disposions d'une organisation bien rodée et notre objectif n’était pas de modifier notre mode de fonctionnement. Nous souhaitions donc nous équiper d'un outil qui s’adapte à notre façon de travailler, et non l’inverse", indique Jacky Targat, directeur de Cedilec, dans un communiqué de presse diffusé par Hardis le 9 septembre 2015.

Aujourd’hui, le projet est en phase de consolidation : hormis quelques ajustements restant à réaliser, il sera opérationnel d’ici quelques semaines, sans interruption d’activités. La solution est hébergée à la fois sur l’infrastructure cloud privé de Hardis Group et maintenue par ses équipes tierce maintenance applicative.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format