Menu

Benchmark

Aslog : les bonnes pratiques du supply chain manager à horizon 2020

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 20.06.2016 | Dernière Mise à jour : 20.06.2016

Image

Le benchmark de l'Aslog fait apparaître que les supply chain managers devront de plus en plus décider sans grande visibilité.

Crédit photo © DR / Éloïse Leydier

Auteur

  • Éloïse Leydier

Quelles seront les bonnes pratiques supply chain à l'horizon 2020 ? L'Aslog donne des pistes avec les résultats d'un benchmark mené auprès des directeurs supply chain français.

Une cinquantaine de cadres reconnus dans le monde de la supply chain ont été interrogés début 2016 par l'Association française de la supply chain et de la logistique (Aslog) sur les bonnes pratiques à mettre en place d’ici à 2020.

Issus de grandes sociétés et de PME, du consulting, de la prestation logistique et des ressources humaines, les répondants ont été interrogées sur cinq grands thèmes d’avenir :

  • Agilité et résilience
  • Digital,
  • Omnicanal,
  • Ressources humaines
  • Responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Ces thèmes sont par ailleurs devenus les sujets des "labs" de l’association qui veut permettre aux professionnels de réfléchir et d'échanger sur les solutions qui feront la supply chain idéale de demain.


Savoir décider dans l'incertitude

"Comme dans l’armée, nous devons savoir décider dans l’incertitude, et cela, de plus en plus", a expliqué Vincent Barale, directeur supply chain de Louis Vuitton en introduction de la présentation des résultats de cette étude.

Dans ce sondage, on découvre ainsi des entreprises finalement peu à l’aise avec le digital, qui reconnaissent une RSE à améliorer, et la notion d’omnicanal qui mériterait d’être redéfinie. Seule la question sur l’organisation des ressources humaines obtient de bons résultats, avec 44% des répondants pour qui la fonction supply chain fait partie des leviers stratégiques de l’entreprise avec une présence au Comex de plus en plus fréquente, et 22% pour qui une représentation au sein de ces instances est au moins ponctuelle.


Recruter et fidéliser les "supply chainers"

Vincent Barale, à l’origine de cette initiative "SC2020" lancée il y a un an, a profité de la réunion de restitution des résultats de cette étude pour rappeler que "la supply chain de demain a certes besoins d’outils technologiques et de systèmes d’information performants, mais qu'il faut également recruter et fidéliser les hommes et les femmes avec le profil". Selon lui, pour attirer ces nouveaux talents, l’entreprise ne doit pas négliger son engagement RSE.

Au vu des réponses fournies sur la gestion des talents, Cécile Cloarec, DRH chez FM Logistic et ancienne DRH de Carrefour, espère "qu'après l’ère des ingénieurs, nous vivrons peut-être bientôt l’ère des «supply chainers»".

  • Les résultats de cette étude seront bientôt disponibles sur le site de l'Aslog

Dans la même rubrique

Logistiques Magazine I Supply Chain

Shimano France va raccourcir ses délais de livraison

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format