Menu

IMPLANTATION

APRC veut devenir un acteur de référence pour la logistique algérienne

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 16.09.2015 | Dernière Mise à jour : 19.05.2017

Image

La plate-forme de Tresserre (Pyrénées-Orientales) permettra d’approvisionner en ro-ro, depuis Port-Vendres, les ports d’Alger et d’Oran.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Philippe Donnaes

En parallèle de la construction d’entrepôts aux normes occidentales à Sétif, Oran et Oued Smar, le contractant général APRC planche sur une plate-forme européenne de massification vers l’Algérie à Tresserre, au sud de Perpignan. 141 000 m2 d'entrepôts sous douane y sont programmés.

La constitution, début 2014, de SNTR-Logistics, joint-venture entre le contractant général APRC et l’entreprise d’État algérienne SNTR (Société nationale des transports routier), a donné naissance au premier groupe de logistique algérien et a mis sur rail trois importants projets d’entrepôts à Sétif (25 000 m2), à Oran (25 000 m2) et à Oued Smar (12 000 m2), dans la banlieue d’Alger, à proximité immédiate de l’aéroport.

"Les travaux devraient démarrer très prochainement, dans le courant du mois d’octobre, révèle Jorge Hernandez, le directeur général de APRC Group, et nous sommes en train de finaliser, entre SNTR-Logistics et l’un des majors de la grande distribution française, une nouvelle co-entreprise qui va permettre de mettre véritablement en route l’industrie logistique algérienne."

D’autres joint-ventures sont en cours d’officialisation avec de grandes sociétés françaises dans divers secteurs clefs de la logistique – construction, WMS, racks. "Notre objectif étant d’apporter un réel savoir-faire", poursuit Jorge Hernandez. À noter que la plateforme d’Oued Smar, qui offre une excellente visibilité, servira de vitrine technologique et de centre de formation pour le personnel algérien.

Gare de ferroutage à trois voies

L’autre pièce maîtresse du puzzle logistique réside dans les 141 000 m2 d’entrepôts sous douane qu’APRC va construire sur la commune de Tresserre (Pyrénées-Orientales), lesquels permettront d’approvisionner en ro-ro, depuis Port-Vendres, les ports d’Alger et d’Oran. "Les travaux devraient démarrer en septembre 2016", poursuit Jorge Hernandez. Le site, déjà embranché fer, sera équipé d’une gare de ferroutage à trois voies, lesquelles pourront accueillir, chacune, un train de 750 m.

Une partie des entrepôts servira à mutualiser les importations algériennes qui représentent, aujourd’hui, environ 90 % des besoins du pays. "Tresserre a vocation à devenir la plateforme européenne de massification vers l’Algérie", avec toute la valeur ajoutée que sous-tendent certaines opérations logistiques, comme le réétiquetage ou le copacking. La mise en place d’une véritable architecture logistique garantira également la traçabilité et la transparence des marchandises sur un marché encore opaque, essentiellement entre les mains d’un réseau de grossistes qui participe à entretenir une certaine spéculation.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format