Menu

AÉRONAUTIQUE

Airbus Helicopters : des coûts logistiques en baisse de 20 %

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 15.09.2016 | Dernière Mise à jour : 16.08.2017

Image

En Europe, 50 % des commandes de pièces détachées se font aujourd’hui depuis le site Internet d’Airbus Helicopters.

Crédit photo © Éloïse Leydier

Auteur

  • Éloïse Leydier

L’ex-Eurocopter a reconduit jusqu’en 2019 le contrat avec son prestataire logistique Daher, suite à un plan de réorganisation et d’innovation ayant permis une baisse de 20 % des coûts logistiques entre 2014 et 2016.

En 2014, il restait encore deux ans avant la fin du contrat de 7 ans entre Airbus Helicopters et son prestataire logistique Daher. Mais l’ex-Eurocopter annonçait déjà vouloir baisser ses coûts logistiques de 20 %. Le groupe familial s’inscrit alors dans le plan "Cash and Cost" lancé par son client. Ses propositions sont suffisamment ambitieuses pour sécuriser son rôle dans la supply chain d’Airbus Helicopters.


90 000 références stockées, soit 4,8 millions de pièces

Les deux entreprises se connaissent bien puisque leur partenariat a commencé au tout début des années 2000 et Daher connaît bien les contraintes de l’industriel aéronautique. Non seulement parce qu’il fabrique lui-même des pièces et sous-ensembles pour Airbus Helicopters (le chiffre d’affaires de Daher de 1,04 milliard d’euros se répartit à parts égales entre la production industrielle et la logistique), mais aussi parce qu’il a su évoluer au fil du temps pour y répondre.

En 2011, à la demande de son client, le prestataire inaugure un nouveau bâtiment, baptisé Marlog, 45 000 m2 situés à Marignane, pour gérer les flux des pièces de rechange d’Airbus Helicopters : 90 000 références stockées, soit 4,8 millions de pièces, 1 000 réceptions par jour, 3 000 lignes de préparation de commandes quotidiennes. Sur le site, 300 employés Daher et 300 employés Airbus Helicopters travaillent main dans la main.

Rationalisation, automatisation et lean

Une des premières étapes du plan Cash and Cost de Daher va donc être de rationaliser le nombre d’entrepôts dédiés aux pièces détachées d’Airbus Helicopters. De deux entrepôts en France, il n’y en aura plus qu’un seul à partir de 2014 et le prestataire se voit également confier la gestion de l’entrepôt basé en Allemagne. Daher engage également 40 plans de rationalisation, parmi lesquels figurent l’automatisation d’une partie des process dans l’entrepôt, ainsi qu’un chantier de "lean management".

Une organisation en "U"

L’organisation du site suit le tracé d’un "U". Chaque colis reçu est ouvert et chaque produit mis à nu et reconditionné à l’unité, après un contrôle de la pièce en 25 points Disposés dans des bacs bleus, les produits sont ensuite consolidés par référence dans des bacs gris pour être acheminés jusqu’à un magasin automatisé composé de 12 allées et donc 12 shuttles. Les bacs bleus vidés sont reconduits en début du "U" par un petit robot Adept (qui a la politesse de s’excuser quand on bloque son avancée et de remercier quand on libère le chemin).

Pour la préparation de commandes, deux machines s’occupent de la fabrication des cartons en trois formats. Quand un client d’Airbus Helicopters fait la commande de pièces détachées, les bacs gris correspondant à chaque référence demandée sont sortis du magasin pour être convoyés vers un opérateur. Ce dernier scanne le bon de commande et l’écran installé sur son poste lui indique le type de carton qu’il doit choisir. Il ponctionne le nombre d’unités demandées dans chaque bac gris et les scanne avant de les disposer dans le carton sélectionné.

Une fois la préparation achevée, ces cartons passent par une machine, fournie par B+ Equipements, qui s’occupe de mesurer la hauteur nécessaire, au plus juste, de replier le surplus sur les produits et de leur coller une coiffe, aux couleurs d’Airbus Helicopters.

Des coûts de transport réduits grâce à un emballage sur mesure 

Ce nouveau processus de colisage automatisé "permet de gagner du temps et de la main-d’œuvre, se réjouit Jacques Delgorgue, directeur des opérations chez Daher. Ce nouvel emballage a aussi fait l’objet de compliments pour son aspect : les clients d’Airbus ont en effet l’impression de recevoir un colis comme à la maison, suite à une commande faite sur Internet" (en Europe, 50 % des commandes de pièces détachées se font d’ailleurs aujourd’hui depuis le site Internet d’Airbus Helicopters).

Autre effet bénéfique, le calibrage précis de l’emballage permet également de transporter plus de marchandises par camion et donc de permettre une économie dans les coûts de transport.

Nous sommes désormais en 2016, et le plan "Cash and Cost" a tenu sa promesse en permettant, grâce à un travail d’équipe avec le client de Daher, 20 % d’économies sur les coûts logistiques en deux ans… C’est dans le même esprit de partenariat long terme qu’Airbus Helicopters a finalement reconduit son contrat avec Daher jusqu’en 2019.

Logistiques Magazine I Supply Chain

Jean-Claude Fayat est élu président du Cisma

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format