Menu

Transport combiné

30 millions de plus pour le transport combiné jusqu’en 2017

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 29.01.2016 | Dernière Mise à jour : 23.03.2017

Image

L'aide supplémentaire vise à abonder l'aide au coup de pince de façon à le ramener à son niveau de 2012, c’est-à-dire 18 €.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Luc Battais

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, vient d’annoncer dans un communiqué que le fonds de financement de la transition énergétique apportera une aide exceptionnelle globale de 30 M€ sur 3 ans aux acteurs du transport multimodal.

La ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, vient d’annoncer que le fonds de financement de la transition énergétique versera une aide complémentaire aux opérateurs de transport combiné jusqu’en 2017. Ces opérateurs perçoivent déjà une subvention d'exploitation basée sur le nombre d'opérations de transbordement multimodal. C'est l'aide au "coup de pince", qui fait référence à la technique de manutention des caisses mobiles ou des conteneurs au moyen d'énormes pinces montées sur de grands chariots élévateurs ou sur des portiques de manutention : un transfert multimodal, un coup de pince.

Une aide à passer en pertes et profits ?

L'aide supplémentaire vise à abonder l'aide au coup de pince de façon à le ramener à son niveau de 2012, c’est-à-dire 18 €. Ce montant avait diminué sensiblement ces dernières années, pour atteindre 12 €, fin 2014. Mais une bonne nouvelle en cache une mauvaise.

Car après 2017, l’aide au coup de pince disparaîtra. Les professionnels du secteur s’interrogent aujourd’hui : devront-ils passer l’aide au transport combiné en pertes et profits ou cette aide sera-t-elle reconduite sous une autre forme que celle d'une subvention d'exploitation ?


Des bénéficiaires sélectionnés

En attendant, le complément exceptionnel de 30 M€ sur 3 ans apporté par le fonds de financement de la transition énergétique, doté de 750 M€, est géré par la Caisse des Dépôts. Ce qui, selon les organisations professionnelles, constitue une sorte de garantie contre les "régulations budgétaires". Les bénéficiaires sont les opérateurs de transport combiné retenus après un appel à manifestation d’intérêt européen pour leurs services réguliers exploités à partir de terminaux en France.

La première tranche de 10 M€ est ainsi allouée au titre de 2015 à une trentaine d’opérateurs de transport combiné, dont 15 en ferroviaire, 13 en fluvial et 1 en maritime, pour leur trafic réalisé en 2014. Selon le ministère, cette aide permettra d’accompagner les professionnels du transport de marchandises vers un modèle économique compétitif, en vertu du protocole conclu le 17 novembre 2015, entre les organisations professionnelles – GNTC et CAF notamment (1) – et le gouvernement.

(1) Groupement national du transport combiné et Comité des armateurs fluviaux.

Logistiques Magazine I Actualités

Les formations logistiques sous les feux de la rampe

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format