Menu

Véhicules au gaz de 3,5 t et plus : un suramortissement à 140 %

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 09.01.2017 | Dernière Mise à jour : 01.01.2018

staf

Les véhicules au gaz d'un PTAC supérieur ou égal à 3,5 tonnes pourront bénéficier du suramortissement à 140 % jusqu'à la fin de l'année.

Crédit photo Renault Trucks

Les véhicules au gaz d'un PTAC supérieur ou égal à 3,5 tonnes pourront bénéficier du suramortissement à 140 % jusqu'à la fin de l'année. Pour les matériels de manutention, la commande devra intervenir avant le 15 avril 2017.  

L'article 13 de la loi de finances pour 2017 ouvre le bénéfice du suramortissement fiscal pour investissement productif (à 140 % de leur valeur d'achat) aux véhicules d'un PTAC supérieur ou égal à 3,5 tonnes acquis ou pris en crédit-bail ou en location avec option d'achat dès lors qu'ils utilisent exclusivement comme énergie le gaz naturel (qu'il s'agisse de GNL, GNV, bioGNL ou bioGNV) et le bioéthanol.

La mesure était jusqu'ici réservée aux seuls poids lourds au gaz s'affichant à plus de 3,5 tonnes. Le texte confirme par ailleurs que la mesure, mise en oeuvre  à la fin décembre 2015, s'appliquera jusqu'au 31 décembre 2017 conformément aux dispositions de l'article 39 decies A du CGI.

Assouplissement pour les matériels de manutention

En revanche, le suramortissement prendra bien fin le 15 avril 2017 pour les matériels de manutention, contrairement à ce qu'avait annoncé en juin le président de la République, François Hollande dans une interview aux Echos. Ainsi en ont décidé les députés alors que les sénateurs avaient introduit dans le projet de loi de finances rectificative pour 2016 un amendement visant à proroger le dispositif jusqu'à la fin de l'année. Amendement qui n'a pas été retenu dans le texte du 29 décembre 2017 publié au Journal Officiel du 30 décembre 2016.

Une mesure d’assouplissement a toutefois été introduite : un investissement à une date postérieure au 15 avril 2017 devient éligible à condition qu'une commande avec versement d'un acompte au moins égal à 10 % du montant total de la commande soit effectuée avant cette date et que l’acquisition intervienne dans les 24 mois de la commande (art. 99 de la loi de finances rectificative pour 2016). 

Auteur

  • Anne Madjarian

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format