Menu

Transport de carburant : table ronde prévue le 16 juin

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 12.06.2017 | Dernière Mise à jour : 13.08.2017

Patrice Clos, secrétaire général de FO Transport, se dit prudent face aux résultats de la prochaine table ronde : "sur les contrats-types, nous sommes loin d’avoir gagné contre les chargeurs. Nous ne voyons pas comment le gouvernement va imposer des règles salariales et de repos spécifiques au patronat du transport routier français".

Crédit photo D. Delion

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

La grève des conducteurs de matières dangereuses ayant pris fin, après six jours de mouvement, les organisations syndicales de salariés avaient obtenu l’organisation d’une table ronde le 16 juin, sous l’égide de l’État, avec les organisations patronales et syndicales. Récapitulatif des demandes et calendrier des discussions.

La grève des conducteurs de matières dangereuses, conduite par la CGT Transport, a pris fin après six jours de mouvement.

Les organisations syndicales de salariés, reçues le 31 mai au ministère des Transports, ont obtenu l’organisation d’une table ronde le 16 juin, sous l’égide de l’État, avec les organisations patronales et syndicales, les donneurs d’ordre et les chargeurs, ainsi que le réclamait l’intersyndicale FO/CFDT /CFTC /CFE-CGC dans un courrier envoyé le jour même.

Un groupe de travail se réunira ensuite le 19 juin, avant la réunion de la commission mixte paritaire prévue le 10 juillet.

Modification des contrats-types

Jérôme Vérité, secrétaire général de la CGT, a indiqué que le gouvernement s’était engagé à présenter aux organisations syndicales et patronales, le 16 juin, un certain nombre de modifications des contrats-types qui pourraient répondre en partie aux revendications des salariés sur de meilleures conditions de travail.

Pour rappel, la CGT réclamait notamment :

  • une durée journalière de travail maximale de 10 heures ;
  • un suivi semestriel spécifique ;
  • un taux horaire minimal de 14 €/heure ;
  • un treizième mois.

FO d'accord, mais pour l'ensemble des routiers

Si ces demandes sont appuyées par l’ensemble des syndicats, l’intersyndicale FO/CFDT/ CFTC/CFE-CGC s’est en revanche opposée au morcellement de la convention collective que provoquerait une classification particulière des conducteurs carburant.

"Nous sommes d’accord avec les revendications de la CGT Transport [...] mais pour l’ensemble des routiers, quelles que soient leurs spécificités", a souligné Patrice Clos, secrétaire général de FO Transport, qui rappelle que les négociations sur les classifications, engagées depuis plus de 25 ans, n’ont jamais abouti.

Il se dit en outre prudent face aux résultats de la prochaine table ronde : "sur les contrats-types, nous sommes loin d’avoir gagné contre les chargeurs [...], nous ne voyons pas comment le gouvernement va imposer des règles salariales et de repos spécifiques au patronat du transport routier français".

Passe d'armes

Le taux de mobilisation du mouvement, entre 200 et 300 conducteurs au sein de l’Hexagone et à 70 % en Île-de-France selon la CGT, contesté par les fédérations patronales FNTR, TLF et OTRE, a aussi donné lieu à une passe d’armes entre la CGT et FO par communiqués interposés.

Jérôme Vérité indique espérer que les discussions programmées dans les prochains jours "répondront aux attentes exprimées par les salariés". Dans le cas contraire, la CGT envisage la possibilité d’un nouveau mouvement à partir du 14 juillet.

 

Thème(s) associé(s)

Social

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format