Menu

Pics de pollution : Toulouse adopte aussi le système de vignettes Crit'Air

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 01.12.2017 | Dernière Mise à jour : 01.12.2017

La circulation différenciée en cas de pic de pollution s'appliquera "dans un périmètre délimité par le périphérique toulousain, constitué de l'A61, de l'A62, et de l'A620", mais pas sur le périphérique, indique la préfecture de Haute-Garonne.

Crédit photo DR

La préfecture de Haute-Garonne a présenté une nouvelle série de mesures qui seront désormais appliquées en cas de pic de pollution. Les autorités prévoient notamment une possibilité de circulation différenciée, qui exclura les poids lourds Euro 3 et Euro 4 diesel.

Doucement mais sûrement, la vignette Crit'Air s'impose. Paris, Grenoble, Lyon et maintenant Toulouse : la liste des grandes métropoles qui utilisent ce dispositif pour instaurer une circulation différenciée en cas de pic de pollution ne cesse de s'allonger.

Des mesures de crise

En Haute-Garonne, le nouveau système a été présenté le 27 novembre par le préfet. En cas de pic de pollution sévère, la circulation est interdite aux véhicules les plus polluants à partir du 3è jour de procédure d'alerte. "Seuls les véhicules dotés de certificats Crit'Air 0, 1, 2 ou 3 sont autorisés à circuler", sauf dérogation, précise la préfecture. Sont donc concernés les poids lourds Euro 3 et 4 diesel et tout véhicule immatriculé avec le 30 septembre 20011. Pour les utilitaires, sont visés les véhicules diesel Euro 2 et 3 et tout véhicule immatriculé avant le 30 septembre 1997.

La circulation différenciée s'appliquera "dans un périmètre délimité par le périphérique toulousain, constitué de l'A61, de l'A62, et de l'A620", mais pas sur le périphérique, ajoute la préfecture, rappelant au passage que l'amende s'élève à 135 € pour un poids lourds et 68 € pour un véhicule léger.

... et des mesures de fonds

Indépendamment de ces mesures destinées à lutter contre les pics de pollution sévère, les autorités de Haute-Garonne rappellent que les collectivités locales ont par ailleurs mis en place des dispositifs pour "réduire la pollution atmosphérique de fond générée par le trafic routier". Ainsi depuis le 1er janvier 2017, la mairie de Toulouse applique une nouvelle charte pour les livraisons en centre-ville, élaborée en concertation avec les transporteurs, logisticiens et commerçants.

Cette charte limite les plages horaires de livraisons pour les véhicules essence et diesel, qui ne peuvent accéder dans le périmètre concerné que de 9h30 à 12h30 et de 20h à 6h du matin. Les véhicules électriques et GNV ne font en revanche l'objet d'aucune restriction.

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format