Menu

MAN a doublé son résultat en 2016

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 20.04.2017 | Dernière Mise à jour : 22.07.2017

man

Ici, le MAN TGX, fleuron de la gamme MAN présenté au siège à Münich.

Crédit photo Benoît Barbedette

Auteur

  • Benoît Barbedette

Avec 204 M€ de résultat d’exploitation, le groupe MAN tire profit des "améliorations structurelles" engagées chez MAN Truck & Bus (hors MAN Latin America et MAN Diesel & Turbo). La France a contribué à la performance.

Le groupe allemand MAN, filiale de Volkswagen, a annoncé ses résultats 2016 avec fierté. Pour un chiffre d’affaires de 13,6 Md€, en repli de 0,73 % par rapport à 2015, le constructeur motoriste a généré 204 M€ de résultat d’exploitation, en hausse de 122 % (il était de 92 M€ en 2015). 

La dynamique du marché européen

La marge bénéficiaire d’exploitation a augmenté de 0,7 % à 1,5 %. ''Nous avons considérablement amélioré notre rentabilité en 2016. Outre la dynamique du marché européen des véhicules industriels, nos améliorations structurelles sont les facteurs de notre succès'', a indiqué Joachim Drees, le P-dg de MAN SE.

Le niveau des prises de commandes a atteint 14,4 Md€. ''Hors éléments spéciaux imputables à des frais de restructuration, le bénéfice d’exploitation a dépassé les 400 M€'', précise MAN. 

1 Md€ de CA en 2021

Dans ce contexte, MAN Truck & Bus France s’est mise au diapason avec un chiffre d’affaires de 718 M€, en croissance de 47 % par rapport à 2015. ''Cette dynamique initiée en 2016 devrait permettre à MAN France de doubler son chiffre d’affaires et de franchir la barre symbolique du milliard d’euros en 2021'', annonce la filiale française, qui a immatriculé 4 910 camions de + 5 tonnes en 2016 (+ 7,2 %).

Au global, MAN prévoit un volume d’affaires ''légèrement supérieur en 2017'' avec une augmentation significative du bénéfice d’exploitation et de la marge bénéficiaire.

De nouveaux modèles commerciaux

En Europe, dans des pays comme l’Italie et la Pologne, la demande en véhicules industriels reste élevée. Au Brésil, c’est l’inverse avec une récession en cours, qui justifie que les équipes de MAN Truck & Bus, MAN Latin America et Scania collaborent, sous la coupe de Volkswagen Truck & Bus, pour créer des composants communs.

MAN compte aussi développer de nouveaux modèles commerciaux, avec sa marque numérique RIO inaugurée en 2016, qui cherche à connecter tous les acteurs de la chaîne logistique : expéditeurs, régulateurs, transporteurs, conducteurs et destinataires.

Thème(s) associé(s)

Véhicules/matériels de transport

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format