Menu

Les transports d'animaux vivants ne devraient pas durer plus de 8 heures selon le Parlement européen

L'Officiel des Transporteurs |18/01/2013| | Routier | publié le : 18.01.2013 | Dernière Mise à jour : 18.01.2013

Image

Le nombre de porcs transportés a augmenté de 70% entre 2005 et 2009.

Crédit photo © Fotolia

Auteur

  • Louis Guarino

Les eurodéputés ont voté une résolution soutenue par le lobby de la protection animale visant à limiter la durée des transports d'animaux vivants. La question d'une harmonisation européenne reste toutefois posée.

C'est une résolution qui est passée quasi inaperçue à Strasbourg mais qui devrait faire parler d'elle dans les mois qui viennent.

"Nous devrions faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire la souffrance des animaux, a rappelé le 12 décembre 2012 l’eurodéputé polonais Janusz Wojciechowski, rapporteur du texte sur la protection des animaux à la commission de l'agriculture. Notre appel pour des mesures visant à réduire le temps de transport des animaux, notamment des actions concrètes pour limiter à 8 heures le transport des animaux vers l'abattoir, prouve que nous nous soucions de leur bien-être".


Un règlement à réviser

La résolution a été adoptée par 555 voix pour, 56 voix contre et 34 abstentions. Ce vote est la conséquence d'un processus communautaire.

La Commission européenne se devait de soumettre aux eurodéputés un rapport afin de réviser le règlement (CE) n°1/2005 en vigueur depuis janvier 2007, relatif à la protection des animaux pendant leur transport. Le préambule de ce règlement stipule que "pour des raisons liées au bien-être des animaux, il convient que le transport de longue durée des animaux, y compris celui des animaux d'abattage, soit limité autant que possible".


Des préconisations nouvelles

Bruxelles a rendu sa copie en novembre 2011. Son étude constate une augmentation significative du nombre d’animaux transportés sur la période 2005-2009 : 8% pour les bovins, 3% pour les ovins, 70% pour les porcs. Seul le transport des chevaux a connu une chute de 17%. L’objectif du règlement, à savoir la limitation du transport d’animaux, n’a donc pas été atteint.

En réalité, le bien être animal dépend davantage d’équipements adéquats dans le véhicule que d’un trajet limité à 8 heures.

Lire la suite dans L'Officiel des Transporteurs n°2674 du 18 janvier 2013 : Transport d'animaux vivants, limiter les trajets à 8h ? (réservé abonnés)

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format