Menu

Heppner : ''Nous souhaitons développer une offre de e-learning en 2018''

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 02.11.2017 | Dernière Mise à jour : 02.11.2017

Mourad Bouziane, DRH d'Heppner, explique comment la formation contribue au déploiement de la stratégie du groupe.

Crédit photo © Heppner

Directeur des ressources humaines du groupe Heppner, Mourad Bouziane revient sur le lancement de trois offres de formation interne l'an dernier et évoque les projets qui viendront les compléter.

Actu-Transport-Logistique.fr (ATL) : En quoi consiste l’offre de formation interne proposée par le groupe Heppner ?

Mourad Bouziane (M.B.) : Aujourd’hui, elle se décline en 3 cursus : l’école des ventes pour nos commerciaux, l’université Heppner pour nos managers et l’école de formation continue internationale terrestre pour nos forces de vente. À présent, nous souhaitons mettre l’accent sur le déploiement d’une offre de e-learning en 2018 avec pour objectif de donner accès à la formation au plus grand nombre de collaborateurs.

ATL. : Quel est l’objectif de ces formations internes ?

M.B.: Le lancement s’inscrit dans une démarche de maintien et d’adaptation des postes de travail, de gestion prévisionnelle des compétences, d’accompagnement de la mise en œuvre de notre stratégie de développement et de la formation de nos collaborateurs en capacité de devenir manager à court terme.

Chez Heppner, les profils recherchés sont très spécifiques et s’inscrivent dans un modèle d’entreprise décentralisée. À titre d’exemple, les cadres du groupe affichent des compétences précises qui nécessitent aussi des connaissances financières, commerciales et de ressources humaines, en complément des savoir-faire de base dans tous les métiers.

Nous souhaitons constituer une pépinière de commerciaux à l’échelle du groupe

ATL. : Quelles sont les spécificités de chacun de ces cursus ?

M.B. : L’école de formation continue internationale terrestre, initiée en janvier 2017, vise à diffuser une culture internationale et à transmettre des compétences et connaissances en lien avec l’activité internationale, axe de développement du groupe.

Avec l’école de ventes, inaugurée en octobre 2016, nous souhaitons constituer une pépinière de commerciaux à l’échelle du groupe. Cette école propose un parcours de formation et d’immersion en région en alternance durant 12 mois. À la clé : un poste d’attaché commercial en CDI. En réalité, cette école complète notre politique d’alternance dans le cadre de laquelle nous recrutons chaque année une centaine d’étudiants dans tous les métiers par le biais de contrats d’apprentissage ou de professionnalisation. Plus de 40 % d’entre eux poursuivent leur carrière chez nous en CDI.

Enfin, la première saison de l’Université Heppner, qui s’est déroulée de novembre à juin derniers, a permis à des collaborateurs de différents métiers de suivre 5 modules portant sur des savoirs spécifiques et plus largement en matière de management, d’économie et de culture générale.

ATL. : Quel bilan tirez-vous des premières sessions ?

M.B. : La première année de l’école des ventes a réuni 8 participants dont cinq ont été recrutés en CDI en septembre dernier. Depuis la rentrée, 13 participants leur ont succédé. De son côté, l’université Heppner a formé 45 collaborateurs qui, à la fin de leur cursus, ont présenté leurs projets devant le Comité de direction. Ces projets étaient tous en lien avec l’actualité stratégique de l’entreprise en matière de numérique et de management : la modernisation des quais au travers de la technologie RFID, la mise en place d’une cellule LLP 4PL ou le développement de la démarche cross-selling au travers d’outils et de process simples et efficaces.

ATL. : Comment s’est effectué le choix des collaborateurs concernés ?

M.B. : Pour les alternants, nous sommes en relation  avec des écoles partout en France et évaluons leur potentiel commercial collégialement avec la direction des ressources humaines, les directions régionales et la direction commerciale du groupe. Pour les "universitaires", nous avons identifié chez un certain nombre de nos collaborateurs des aptitudes pour manager et avons constitué un "réservoir interne" qui s’enrichit continuellement.

ATL. : Comment le développement de ces formations s’organise t-elle au sein du groupe?

M.B.  : En interne, l’organisation de ces trois cursus requiert des moyens logistiques et humains. Au total, 10 personnes travaillent directement sur le versant formation. Il nous faut également intégrer au plan de marche du groupe la mobilisation des salariés qui animent des modules. Enfin, cela  représente un budget équivalent à 25% de mon plan de formation annuel hors salaires.

Thème(s) associé(s)

Formation

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format