Menu

Fedex commande 20 semis Tesla pour sa division FedEx Freight

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 30.03.2018 | Dernière Mise à jour : 30.03.2018

Fedex indique avoir été sensible à l’argument sécuritaire, notamment la présence de caméras et de capteurs embarqués qui facilitent la détection d’objets, tout comme le pilotage semi-automatique.

Crédit photo DR

FedEx vient de commander 20 camions électriques Tesla, destinés au transport de chargement partiel. Le spécialiste de la livraison de colis indique avoir été sensible aux arguments économiques et sécuritaires offerts par ce nouveau camion.

Après DHL et UPS, FedEx succombe à son tour aux sirènes électriques de Tesla en réservant 20 semi-remorques. Ces camions seront affectés à la division FedEx Freight, destinée aux chargements partiels. Ce type de transport, appelé "less than truckload", consiste à regrouper du fret qui peut être palettisé (jusqu’à 9 t) via un système de hubs locaux, avec souvent plusieurs lieux de chargement et déchargement.

Des opérations souvent gourmandes en temps, moins en kilomètres, et donc parfaitement adaptées à la motorisation électrique. Les fréquents arrêts dans les plateformes permettront d’effectuer les recharges des batteries. Les premières livraisons de Tesla Semi sont prévues pour 2019 et FedEx compte bien les exploiter dès que possible.

600 millions de litres de gazole économisés

"L’histoire de FedEx est liée à l’innovation et à la diffusion du développement durable à travers son réseau mondial. Notre investissement dans ces camions fait partie de notre engagement à améliorer la sécurité routière tout en réduisant notre impact environnemental", a indiqué Mike Ducker, Pdg de FedEx Freight.

Le groupe de fret express signale qu’il s’est engagé il y a déjà dix ans en faveur des énergies moins polluantes à travers l’acquisition de véhicules hybrides, GNV, électriques (batteries ou piles à combustibles). Depuis 2008, il aurait ainsi économisé près de 600 millions de litres de gazole.

Une argumentation persuasive

Le géant du transport indique avoir été séduit par l’argumentation de Tesla affirmant que son poids lourd offrira une expérience de conduite bien meilleure aux conducteurs, tout en réduisant considérablement le coût du transport de marchandises, la propulsion électrique offrant une économies de coûts correspondant "à la moitié de celle du diesel".

Fedex indique également avoir été sensible à l’argument sécuritaire, notamment la présence de caméras et de capteurs embarqués qui facilitent la détection d’objets, tout comme le pilotage semi-automatique. Cette dernière fonctionnalité, appelée Autopilot chez Tesla, permet actuellement le freinage d’urgence, la tenue de voie automatique et un avertissement en cas de franchissement de ligne. Ses fonctionnalités, qui peuvent être mises à jour à distance, devraient évoluer vers un pilotage de plus en plus autonome.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format