Menu

Emploi transport et logistique : l'OPTL confirme les besoins... et la difficulté d'y répondre

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 10.01.2018 | Dernière Mise à jour : 11.01.2018

"Les moins de 40 ans représentent aujourd'hui un tiers des effectifs de la branche, contre la moitié en 2006. Et il y aura un tiers du personnel à remplacer dans les 12 ans à venir", a souligné Denis Schirm, président de l'OPTL, lors de la présentation de l'enquête annuelle.

Crédit photo Adobe Stock

L'enquête annuelle de l'Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique constate une forte hausse des créations d'emploi en 2016. Une dynamique que devraient confirmer les chiffres de 2017, et qui se poursuivra en 2018.

Le secteur transport et logistique crée davantage d'emplois que l'économie française en général. Les chiffres définitifs de l'année 2016, présentés dans l'enquête annuelle de l'OPTL rendue publique le 10 janvier, font état de 19 100 créations d'emplois, soit 47 % de plus qu'en 2015. Le taux de croissance des effectifs salariés de la branche atteint ainsi 2,9 %, contre 1,1 % pour l'économie française en général.

Le cap des 700 000

Au 31 décembre 2016, le secteur, tous métiers confondus, employait 686 100 salariés, dont 50,4 % dans le transport routier de marchandises. Le secteur "auxiliaires de transport" arrive en 2e position, avec 14,8 %, suivi du transport de voyageurs (14,7 %), du transport sanitaire (8,4 %), des prestataires logistiques (6,6 %), de la location (3,4 %) et du déménagement (1,7 %). Selon les estimations de l'OPTL, la branche a continué sur sa lancée en 2017, avec une progression de 3,2 %. Elle devrait ainsi avoir franchi le seuil historique des 700 000 fin 2017 pour s'établir à 707 777.

Confronté à la nécessité de recruter pour satisfaire l'augmentation de la demande, le secteur transport et logistique doit également faire face à d'importants besoins de renouvellement, et qui vont s'accroître dans les prochaines années. "Les moins de 40 ans représentent aujourd'hui un tiers des effectifs de la branche, contre la moitié en 2006. Et il y aura un tiers du personnel à remplacer dans les 12 ans à venir", a souligné Denis Schirm, président de l'OPTL, lors de la présentation de l'enquête annuelle.

Tension sur le recrutement de conducteurs

Pour 2018, l'OPTL prévoit à nouveau une croissance soutenue. L'emploi salarié devrait progresser de 2,9 % dans l'activité marchandises, pour atteindre 562 248 personnes, dont 349 222 conducteurs (62 %). Autrement dit, pour répondre à la demande, il faudra former 28 057 conducteurs poids lourds, dont 18 380 pour satisfaire les besoins de renouvellement et 9 677 pour répondre aux créations nettes d'emplois. C'est 10 000 de plus que le nombre de conducteurs formés en 2016.

Les difficultés de recrutement, notamment de personnel de conduite, ne sont donc pas près de s'estomper. "D'autant que le vivier de demandeurs d'emploi sur lequel les entreprises ont encore pu compter en 2016 tend désormais à se raréfier", a indiqué Valérie Castay, chef de projet Études à l'AFT.
 

 Sur le même sujet : "Recherche conducteurs désespérément" (Supply Chain Magazine)

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format