Menu

Elisabeth Borne, ministre des Transports : "Nous n’allons pas reprendre un épisode supplémentaire dans le feuilleton écotaxe"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 05.07.2017 | Dernière Mise à jour : 26.07.2017

"Il y aura des débats sur le financement des infrastructures", Elisabeth Borne, ministre des Transports.

Crédit photo Sylvie Mugular

Auteur

  • Slimane Boukezzoula

Qu'en-est-il des rumeurs sur un possible retour à l'écotaxe ? L'Officiel des transporteurs a rencontré Elisabeth Borne, ministre des Transports, à l'assemblée générale de TLF le 28 juin dernier. Elle a répondu à nos questions sur le dumping social, la directive "travailleur détaché" et le futur positionnement de la France au sein de la Commission européenne.

L’Officiel des Transporteurs : On évoque ici et là le retour possible d’une écotaxe dans le TRM. Quels éléments auriez-vous éventuellement en votre possession à ce sujet ?

E. B. : Nous n’allons pas reprendre un épisode supplémentaire dans le feuilleton écotaxe. Il s’agit d’un sujet dont nous aurons l’occasion de parler car, dans le même temps, nous avons encore besoin d’infrastructures sur le territoire, d’entretenir et régénérer nos réseaux et, également, de traiter toutes ces routes nationales (2X1 voie) qui ne sont manifestement pas aux normes de ce que le pays pourrait souhaiter. Nous allons devoir, par conséquent, nous poser la question du financement de tous ces chantiers. Clairement, ma priorité, c’est l’entretien, la régénération des réseaux existants, les transports de la vie quotidienne pour nos concitoyens. Nous avons besoin également d’une chaîne logistique efficace et, par conséquent, de ces infrastructures. Il y aura donc forcément des débats sur la notion de contribuable, d’utilisateur et sur le financement de tout cela.
 

L'OT :  Pouvez-nous nous dire quelle perception vous avez de l’inquiétude des transporteurs français face au dumping social et au débat actuel sur la directive "travailleur détaché" ?

Elisabeth Borne : Ce point du travailleur détaché figure tout en haut de la feuille de route. Il est porté par le Président de la République. Si l’on veut être pro-européens, il faut une Europe qui protège. Nous avons besoin de trouver des alliés en Europe et de retrouver, notamment, un lien avec la chancelière allemande, Angela Merkel. La révision de la directive "travailleur détaché" doit aller dans le bon sens, c’est-à-dire en encadrant mieux, en évitant le dumping social. Cela figure au cœur des projets portés par le Président et le gouvernement. La France demande que le transport routier ne soit pas exclu du champ de la directive "travailleur détaché". Il convient, par ailleurs,  au travers de ce Paquet routier, de réguler une concurrence saine en Europe, qui ne tire pas tout le monde vers le bas.
 

L'OT : Deux blocs s’affrontent au sein de la Commission européenne, l’un emmené par le duo franco-allemand et l’autre par la Pologne. Peut-on se montrer optimiste par rapport à ce qui en sortira ?

E. B. : Il ne faut pas se le cacher : cela va être compliqué. Je pense que certains pays ne jouent pas complètement le jeu. Je crois qu’il faut vraiment que l’on parvienne à reprendre la discussion avec les États (y compris dans les pays de l’Est) qui peuvent être intéressés par l’idée que l’on peut porter aussi un modèle de protection sociale qui bénéficie à tout le monde. C’est le travail que nous allons entreprendre avec chacun de nos partenaires européens pour les convaincre qu’il est de l’intérêt de tous d’aller dans ce sens. Mais, on ne peut pas ignorer le fait qu’il y a un fort enjeu en matière d’emploi dans les pays de l’ex-Europe de l’Est.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format