Menu

PORT

Terminal du Verdon : la régie tombe à l’eau

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 10.11.2016 | Dernière Mise à jour : 28.04.2017

Image

Le juge a statué suite à un référé déposé par Sea Invest Bordeaux le 19 octobre.

Crédit photo © GPMB

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Le tribunal administratif de Bordeaux a annulé le contrat de mise en régie du terminal du Verdon à la Société de manutention portuaire d’Aquitaine (SMPA). Le juge a statué suite à un référé de Sea Invest Bordeaux qui se félicite de cette décision.

Le feuilleton de la mise en régie du terminal du Verdon ne manque pas de rebondissements. Dans une ordonnance du 4 novembre, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé le contrat liant le terminal du Verdon à la Société de manutention portuaire d’Aquitaine (SMPA). Le juge a statué suite à un référé déposé par Sea Invest Bordeaux le 19 octobre.


Trouver un équilibre économique

Cette décision a bien sûr été saluée par Sea Invest Bordeaux dont la direction pointe  dans un communiqué de presse "l’absence de concertation véritable, les méthodes d’attribution et les défauts de gestion dans la mise en oeuvre (qui) ont abouti à une série d’échecs depuis 2014".

S’il ne conteste pas le projet de redéploiement d’une activité sur le Verdon, Sea Invest Bordeaux  estime que la priorité pour le port du Verdon est d’éviter toute "fuite des volumes" et de veiller à un équilibre économique incitatif pour les armateurs. "Il faut d’abord penser en termes de coût de fonctionnement, de coût humain et de coût logistique ainsi qu’en terme qualitatif de transit time", défend l'opérateur.


Une procédure laborieuse

Suite à la décision d’Europorte de rompre ses conventions en juin, le Grand port maritime de Bordeaux (GPMB) avait opté le 12 septembre pour une procédure de mise en régie de 18 mois. A l’époque, Pascal Lefèvre, président du conseil de surveillance du GPMB estimait que c’était "la seule bonne solution pour un démarrage opérationnel rapi­de".

Une procédure d’appels à candidatures avait débouché sur la désignation de la SMPA, aujourd’hui tombée à l’eau.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format