Menu

Politique

Rencontres en série sur l’avenir de la desserte maritime Corse

WK-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 14.01.2016 | Dernière Mise à jour : 27.03.2017

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

À la manœuvre depuis décembre 2015, les nationalistes corses déroulent un ambitieux programme. En trois mois, ils entendent dessiner les contours d’une compagnie maritime régionale et redéfinir la politique de continuité territoriale. Les réunions marathons s’enchaînent.

Après avoir rencontré les représentants de la Commission européenne au lendemain des élections régionales, puis les dirigeants des compagnies maritimes de manière individuelle, les nouveaux édiles corses ont reçu le 12 janvier 2016 à Ajaccio, les syndicats grévistes de la Méridionale et de MCM (*) qui avaient empêché durant une semaine Corsica Linea d’opérer sur Marseille.


Des réunions jusqu'en mars

Lors de cette réunion, les salariés des compagnies délégataires du service public maritime ont demandé à sécuriser l'actuel périmètre de la DSP et exigé le maintien du pavillon français premier registre. "Un projet de compagnie régionale a été présenté reposant sur un rapprochement entre MCM et Corsica Maritima. Des précisions seront apportées au fur à mesure des réunions qui se tiendront jusqu’en mars", a expliqué Joseph Ristorcelli, représentant du SAMMM de MCM, au terme de trois heures de réunion. La CGT évoque une rencontre vouée à "renouer le dialogue".

Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse, Gilles Simeoni, président de l'exécutif de la Corse, Jean-Félix Acquaviva, président de l'Office des transports de la Corse et Jean-Christophe Angelini, président de l'agence de développement économique de la Corse ont confirmé oralement ce qu’avait écrit l’OTC deux jours plus tôt, à savoir la création d’une compagnie maritime régionale et leur souhait de jeter les bases d’une nouvelle politique des transports.

De nouvelles rencontres devraient suivre d’ici la fin de la semaine avec d’autres leaders syndicaux qui s’interrogent dans cette perspective sur l’avenir de la Méridionale et des lignes du Maghreb de MCM.


(*) Étaient présents, les représentants CGT de la Méridionale sédentaires et navigants et l'intersyndicale de la MCM (ex SNCM) formée par la CGT marins et sédentaires, la CFDT marins et le SAMMM (officiers).

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format