Menu

Corse

Ex SNCM : Rocca sur le point de livrer MCM au consortium Corsica Linea

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 22.02.2016 | Dernière Mise à jour : 29.04.2017

Image

Patrick Rocca est officiellement devenu propriétaire des navires blancs et bleus de l'ex SNCM.

Crédit photo © NBC

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

Officiellement propriétaire de l'ex SNCM depuis le 18 février 2016, Patrick Rocca ne devrait pas le rester longtemps, si son projet de fusion avec la compagnie concurrente Corsica Linea obtient l’aval du tribunal de commerce de Marseille.

Accepter une fusion avec Corsica Linea ou liquider l’ex-SNCM ? Un terrible dilemme attend le tribunal de commerce de Marseille, dont la décision d’attribution de la compagnie maritime à Patrick Rocca, prononcée en novembre 2015, est chahutée par les vents contraires du consortium d’entrepreneurs corses.


Les actes de cession signés

"Les choses avancent. Aujourd'hui les actes de cession ont été signés, nous sommes propriétaire de la flotte. A partir de là, il faut requalifier la demande (...) de modification du capital", a déclaré le 18 février Patrick Rocca.

Ce dernier a précisé que son projet d'entreprise devait être présenté le 23 février devant le comité d’entreprise. Il devra ensuite retourner devant le tribunal de commerce pour faire valider la modification de capital envisagée. Les juges consulaires, saisis par le secrétaire du comité d’entreprise et les administrateurs judiciaires de la SNCM pour concurrence illicite de Corsica Linea depuis début janvier, rendront leur décision le 1er mars.


Absorption de MCM par Corsica Maritima

L'opération prendrait la forme d'une absorption de MCM par Corsica Maritima, pour former une entité qui prendrait le nom commercial de Corsica Linea. Selon les termes de l'accord, la compagnie de M. Rocca céderait 100% de ses actions à Corsica Maritima.

Le tribunal, non saisi à ce jour de demande de modification du capital de MCM, est-il encore en capacité de barrer la route à Corsica Linea ? Le projet de fusion est loin d‘être du goût du procureur de la République, Brice Robin, qui initialement avait défendu la candidature de Daniel Berrebi avant de faire volte face au bénéfice de Patrick Rocca. Lors de l’audience du 18 février 2016, le représentant du parquet s’est opposé à ce nouveau montage.

Actu-Transport-Logistique.fr I Maritime

Rodolphe Saadé chevalier de la Légion d'honneur

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format