Menu

Transport maritime

Corsica Maritima s’inviterait au port de Toulon

WK-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 18.11.2015 | Dernière Mise à jour : 26.03.2017

Image

Corsica Maritima n'exclut pas d’affréter deux navires et de les positionner au départ du port de Toulon pour relier Bastia et Ajaccio.

Crédit photo © NBC

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

Candidate à la reprise de la SNCM, Corsica Maritima, qui fédère 130 entreprises corses pour la plupart, envisage d’affréter deux navires et de les positionner au départ du port de Toulon pour relier Bastia et Ajaccio.

La direction du port de Toulon a confirmé, mi-novembre 2015, avoir été sollicitée par Corsica Maritima pour l’accueil d’une double rotation entre la Corse et le continent à compter du début de l’année 2016. Reste à savoir dans quelle mesure le port varois, qui a déjà enregistré les réservations 2016 de Corsica Ferries, sera en mesure de délivrer des postes à quai à TCA et Brégaillon où opère UN RO-RO.


Bras de fer avec Patrick Rocca

"Si le repreneur ne fait pas ce que nous avons prévu de faire, nous prendrons alors les mesures qui s’imposent pour garantir l’avenir de nos entreprises. Nous déploierons des roro et des cargos-mixtes", avait affirmé François Padrona, président de Corsica Maritima, lors de l’audience du 4 novembre 2015 au tribunal de commerce de Marseille.

Il avait également précisé que même dans l’hypothèse où l’offre de sa compagnie n’était pas retenue, elle était en capacité d'affréter des navires", avec l'appui de Brittany Ferries.


Capacité de nuisance réciproque

Désigné comme favori pour reprendre la SNCM, Patrick Rocca ne semble pas intimidé par les propos de François Padrona. Interrogé sur une éventuelle capacité de nuisance de Corsica Maritima, il avance : "la réciproque est vraie, je n’ai pas l’habitude de tendre la joue".

En tout état de cause, les hostilités ont déjà démarré. François Padrona, qui dirige les hypermarchés E-Leclerc en Corse, a mis fin il y a deux mois au contrat de transport routier avec Rocca. "Il passe désormais pas les transporteurs routiers du consortium", indique Patrick Rocca.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format