Menu

CMA CGM choisit le GNL pour ses très grands navires

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 07.11.2017 | Dernière Mise à jour : 08.11.2017

CMA CGM a annoncé qu’il équiperait ses 9 futurs navires de 22 000 EVP qui lui seront livrés en 2020, de moteurs utilisant du gaz naturel liquéfié (GNL).

Crédit photo © APM Terminals

Le groupe CMA CGM va équiper ses 9 futurs navires de 22 000 EVP de moteurs utilisant du gaz naturel liquéfié (GNL). La compagnie maritime poursuit ainsi ses efforts pour réduire significativement son empreinte environnementale.

À l’occasion de la COP23, qui se déroule actuellement à Bonn en Allemagne, CMA CGM a annoncé qu’il équiperait ses 9 futurs navires de 22 000 EVP, qui lui seront livrés en 2020, de moteurs utilisant du gaz naturel liquéfié (GNL). "En choisissant le GNL, le groupe va au-delà des réglementations actuelles et à venir concernant la limitation du taux de sulfure à 0,5 % à l’horizon 2020 et s’inscrit dans les suites de l’Accord de Paris et des discussions actuellement en cours au niveau international", indique l’armateur dans un communiqué.

Des réductions significatives

D’un point de vue technique, le GNL permet, par rapport aux navires motorisés au fuel lourd : 

  • jusqu’à 25 % de réduction de CO2 ;
  • la réduction de 99 % des émissions de soufre ;
  • la réduction de 99 % des émissions de particules fines ;
  • la réduction de 85 % des émissions d’oxydes d’azote.

De plus, l’indice d’efficacité énergétique (EEDI), calculant l’empreinte environnementale d’un navire, s’améliore de 20 % par rapport à un navire propulsé uniquement au fuel.

"Entre 2005 et 2015, nous avons réduit de 50 % nos émissions de CO2 par conteneur transporté au kilomètre et avons mis en place un plan de réduction supplémentaire de 30 % de nos émissions de CO2 entre 2015 et 2025", indique le groupe.

Une décision saluée par le gouvernement

Cette initiative a, dans la foulée de son annonce, été qualifiée de"décision historique" par Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique, et Élisabeth Borne, ministre des Transports.  "Ce doit être un encouragement fort pour l’ensemble de la filière, qui doit en particulier permettre de développer rapidement ce type d’avitaillement dans nos grands ports", a estimé Élisabeth Borne dans un communiqué.

Autre réaction, celle de l'Association française du gaz (AFG), qui estime qu' "après la commande en juin dernier par Brittany Ferries de son premier ferry propulsé au GNL, la volonté de CMA CGM marque un tournant majeur pour la filière".

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format