Menu

Fret ferroviaire

VIIA, filiale de SNCF Logistics, double son réseau d'autoroutes ferroviaires

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 16.09.2015 | Dernière Mise à jour : 24.06.2017

Image

Quincieux, en banlieue lyonnaise, sur le trajet de l'autoroute ferroviaire Le Boulou-Bettembourg.

Crédit photo © Olivier Constant

Auteur

  • Olivier Constant

VIIA s'apprête à changer de dimension avec le doublement de son réseau d'autoroutes ferroviaires. La filiale de SNCF Logistics complétera prochainement ses acquisitions en wagons porte-semi-remorques pour accompagner ce développement.

Très discrète sur le développement de ses activités, VIIA commence pourtant, trois ans après sa création, à se faire une place au sein des opérateurs de fret ferroviaires.

Cette filiale de SNCF Logistics en charge des autoroutes ferroviaires profite incontestablement du report modal, le transport de semi-remorques sur des wagons surbaissés étant, selon la société, "de 15 à 20% moins cher que par la route". Cette tendance devrait s'amplifier à la faveur de l'élargissement prochain du réseau.


Deux liaisons supplémentaires

Aux relations actuelles Bettembourg (Luxembourg)-Le Boulou et Aiton (Savoie)-Orbassano (Italie) viendront se joindre deux autres relations au cours des prochains mois. La première reliera le port de Sète au chantier de transport combiné de Noisy-le-Sec, en région parisienne. Elle doit démarrer dès la mi-octobre 2015 à raison de deux allers-retours par semaine.

C'est le transporteur turc Ekol qui assurera à 80% la charge de ces trains de 750 mètres de longueur et de 2 000/2 100 tonnes de masse. Il appartiendra à VIIA d'assurer la commercialisation des 20% restants. Les besoins grandissants d'Ekol pourraient justifier la création de deux fréquences hebdomadaires supplémentaires courant 2016.

À ses propres risques cette fois, VIIA lancera également un nouveau service entre Le Boulou (Pyrénées-Orientales) et Calais le 12 janvier 2016. Dénommée VIIA Britanica, cette quatrième autoroute ferroviaire pourrait être desservie à raison de deux allers-retours quotidiens. Les risques commerciaux devraient, toutefois être limités. "Nous avons identifié un potentiel annuel de 40 000 semi-remorques transitant entre la Grande-Bretagne et le continent. Cela représente 12 à 15% du trafic de semi-remorques circulant sur cet axe", explique Thierry Le Guilloux, président de VIIA.

Ces deux nouvelles relations, dont la traction sera confiée à Fret SNCF, auront un impact fort sur le développement du trafic. Il devrait, en effet, atteindre 150 000 unités d'ici 18 mois. En croissance annuelle de 4 à 5% par an, le nombre de semi-remorques transportées a approché les 100 000 unités en 2014.


Commande de nouveaux wagons

Ainsi étendu, le réseau pourrait bien ne pas en rester là très longtemps. L'ouverture d'une cinquième autoroute ferroviaire pourrait être annoncée courant 2016. De quoi atténuer, pour partie, les regrets nés de l'abandon de l'autoroute ferroviaire Atlantique au printemps dernier.

Ce doublement du réseau a été largement anticipé, si l'on en juge par les livraisons actuelles de wagons spécialisés. Depuis le début de l'année 2015, VIIA réceptionne, en effet, 105 wagons dont le coût d'acquisition s'élève à 40 millions d'euros. "Conformes aux STI (spécifications techniques d'interopérabilité) wagons, ces nouvelles unités continueront d'être livrées jusqu'au début décembre 2015", confirme le dirigeant. Mais pour couvrir les besoins de la liaison sur Calais et sa montée en puissance, l'opérateur prépare une nouvelle commande de 25 wagons auprès de Lohr, une bonne nouvelle pour le constructeur alsacien. Cette extension de commande sera officialisée dans les semaines à venir.

Au-delà des nouveaux wagons, VIIA profite déjà à plein des travaux d'adaptation qui ont été menés sur son chantier du Boulou en août 2015. Celui de Bettembourg bénéficiera, pour sa part, d'un terminal tout neuf d'ici à mi-2016. Ces nouvelles installations seront dotées de deux voies de 700 mètres de longueur. Enfin, celui de Calais, dont l'investissement a été porté par le port éponyme, deviendra opérationnel en octobre 2015.

 

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format