Menu

Transport combiné : un début de solution pour remplacer l’offre de Combiwest

L'Officiel des Transporteurs | Ferroviaire | publié le : 26.07.2016 | Dernière Mise à jour : 15.08.2017

Image

La société bretonne de fret effectuait des liaisons quotidiennes entre la Bretagne, les Pays de la Loire et les régions Rhône-Alpes et PACA.

Crédit photo © Combiwest

Auteur

  • Carine Sai

La Bretagne se mobilise après la mise en liquidation de Combiwest. Gérard Lahellec, vice-président du Conseil régional chargé des transports et des mobilités, évoque un redémarrage du service entre Rennes et Vénissieux en septembre, suite à un accord intervenu entre Naviland Cargo et les Transports Lahaye (35).

Un opérateur ferroviaire manque et tout est dérouté. Depuis la liquidation judiciaire de Combiwest le 22 avril, les entreprises utilisatrices ont été confrontées à une rupture brutale du service.

La société bretonne de fret effectuait des liaisons quotidiennes entre la Bretagne, les Pays de la Loire et les régions Rhône-Alpes et PACA via deux lignes directes, et deux lignes interconnectées. Depuis, les chargeurs et les transporteurs ont dû basculer leur fret sur la route à l’instar des Transports Bréger (53). "Bien que les liaisons dans l’Ouest aient été interrompues, nous continuons à développer l’activité combiné mais en opérant sur des axes existants comme le Dourges-Vénissieux", indique Vincent Lesage, son président.


Redémarrage en septembre entre Rennes et Vénissieux

En Bretagne, la mobilisation reste importante pour réaliser une infrastructure dédiée, implantée à côté de la gare de Rennes. "Compte tenu de sa périphéricité et de sa péninsularité, la Région a besoin de développer une logistique performante incluant des modes de transports alternatifs à la route", assure Gérard Lahellec, vice-président chargé des transports et des mobilités au Conseil régional de Bretagne. Il fait part d’un redémarrage du service entre Rennes et Vénissieux dès le mois de septembre, suite à un accord intervenu entre Naviland Cargo et les Transports Lahaye (35).


Une solution plus aboutie

La solution la plus aboutie reste celle de Séché Environnement, basée à Changé (53). Le spécialiste de la revalorisation de déchets a trouvé un accord avec Colas Rail pour reprendre une liaison hebdomadaire de Longuefuye (53) à Salaise-sur-Sanne (38), où se trouve un site d’enfouissement. "Nous aurons entre 45 et 60 caisses chaque semaine sur ce train dédié", précise Lionel Loré, directeur transport de Séché Environnement.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format